La défaite du Sporting Portugal sur la pelouse du Wanda Metropolitano (2-0) jeudi soir a laissé des traces. Malgré quelques occasions intéressantes, les Portugais n’ont pas été à la hauteur de l’événement et les Madrilènes ont ainsi pratiquement scellé leur passage en demies, n’ayant pas eu à se dépenser outre-mesure pour venir à bout de leur rival. Après la rencontre, Bruno de Carvalho, président du club portugais, avait dézingué ses joueurs sur son compte Facebook.

« Coates et Mathieu ont fait ce que les attaquants de l’Atlético n’ont pas su faire », a-t-il notamment écrit en référence aux erreurs des deux défenseurs sur les buts, ou critiquant certains choix de Gelson Martins : « Gelson, seul devant Oblak, tente de placer le ballon au lieu de fusiller le gardien, ratant un but qu’on célébrait déjà ». Et forcément, ça n’a pas plu aux principaux intéressés. Ces derniers se sont notamment exprimés via les réseaux sociaux.

19 joueurs suspendus !

« On affirme via ce communiqué, notre désaccord avec les déclarations de notre président après le match d’hier, dans lequel on a obtenu un résultat que nous ne voulions pas, et nous regrettons son absence de soutien dans ce moment où il devrait être notre leader, après avoir pointé du doigt publiquement des joueurs. Tous les problèmes se résolvent en interne », a notamment publié le capitaine Rui Patricio sur ses réseaux sociaux, dans un communiqué écrit au nom de tout l’effectif. Résultat des courses : nouvelle réponse de Bruno de Carvalho sur les réseaux sociaux, avec une mesure de taille.

Les 19 joueurs ayant partagé et/ou publié ce communiqué - que le président a qualifié de « pourris gâtés » - sont suspendus jusqu’à nouvel ordre ! Il s’agit des joueurs suivants : Rui Patricio, William Carvalho, Coates, Coentrao, Gelson, Piccini, Acuña, Battaglia, Bryan Ruiz, Bruno Fernandes, Montero, Ristovski, Wendel, Rúben Ribeiro, Doumbia, Bruno César, Podence, Palhinha et Leao. On notera donc que Jérémy Mathieu n’est pas parmi les suspendus, et sera donc de la partie demain face à Paços Ferreira. Une décision qui risque de peser sportivement, alors que le Sporting est en pleine course à la qualification pour la Ligue des Champions. Ambiance...