« Le FC Barcelona et le joueur Samuel Umtiti ont conclu un accord pour le renouvellement du contrat qui unit les deux parties pour les cinq prochaines saisons, jusqu’en 2022-2023 », annonçait hier fièrement le club catalan sur son compte Twitter. Il faut dire que les négociations ont été rudes et surtout longues. Avec ce nouveau bail, son salaire oscillerait entre 7 et 8 millions d’euros annuels et sa clause libératoire, qui était à 60 millions d’euros, a été très réévaluée.

Le club catalan et le défenseur international français ont utilisé à bon escient les deux jours de latitude laissés par Didier Deschams pour que les joueurs règlent leurs affaires. Donc ce matin, Samuel Umtiti, qui s’apprête à jouer la Coupe du monde en Russie (14 juin-15 juillet), était présent devant la presse pour évoquer les dessous de ce long et épineux dossier que constituait sa prolongation de contrat. Josep Bartomeu, le président du Barça, était, lui aussi, bel et bien présent.

La clause est maintenant à 500 millions d’euros

« Aujourd’hui est un jour spécial. Samuel a prolongé et c’est une excellente nouvelle pour Barcelone. Il est arrivé il y a deux ans et il s’est imposé, et c’est très important. Sans lui, l’équipe ne serait pas la même. Il s’agit d’une prolongation jusqu’en 2023 avec une clause libératoire de 500 millions d’euros. Nous pensons qu’avec cette clause, personne ne pensera à venir ici pour essayer de nous l’enlever », a commencé par expliquer Bartomeu avant qu’Umtiti prenne la parole.

« Merci beaucoup, je suis très heureux et fier de pouvoir prolonger avec Barcelone, aujourd’hui, je suis nerveux parce que c’est un rêve qui continue et, dès le premier jour, je me suis senti chez moi et maintenant je veux rester longtemps. Je suis très heureux dans cette ville, dans l’équipe et j’ai la confiance de tout le monde, c’est pourquoi je ne vais pas partir d’ici, c’est chez moi. Depuis que je suis arrivé à Barcelone, Piqué était l’un de ceux que je comprenais le plus, nous nous comprenions depuis le premier jour et cela m’a aidé à progresser, c’est un grand bonheur de travailler tous les jours avec des joueurs comme lui et mes autres coéquipiers », a-t-il admis.

Mais bien évidemment, entre deux questions sur l’avenir d’Antoine Griezmann, le défenseur français est revenu sur cette longue période de négociations. « Cela ne m’a pas affecté. Cette histoire de prolongation n’a pas affecté mes performances. Je me préparais et je savais que je voulais renouveler. J’étais un peu touché au genou et je n’ai pas été à 100% Les négociations sont comme ça. Je l’ai fait quand j’étais à Lyon et c’est le football, mais je n’ai pas été affecté par ce problème », a-t-il enfin conclu. Umtiti et Barcelone, une affaire qui roule !