Le Real Madrid n’a plus qu’un seul objectif en cette fin de saison. Terminer sur le podium pour valider sa qualification en Ligue des Champions. Alors pourquoi pas aller embêter l’Atlético de Madrid aussi, présent sur la seconde marche du podium avec cinq points d’avance avant le match de ce soir ? Ce lundi, la Casa Blanca effectuait un court voyage en banlieue à Leganés pour disputer son match de la 32e journée de Liga. Zidane optait pour son traditionnel 4-3-3 mais sans quelques titulaires habituels comme Ramos et Courtois, blessés, et Kroos malade. Nacho formait la défense centrale en compagnie de Varane, Keylor Navas prenait place dans les buts, Valverde démarrait au milieu avec Modric et Casemiro alors que Isco accompagnait Asensio et Benzema devant, obligeant Bale à prendre place sur le banc, une nouvelle fois.

Face à une équipe en manque de régularité, les locaux ne tremblaient pas et tentaient de maîtriser le ballon. Ils ne se montraient pas vraiment dangereux mais défendaient avec brio. A la moindre perte de balle, les onze joueurs pepineros se repliaient dans leur camp, empêchant le Real Madrid d’accélérer dans leurs phases de transition. Résultat, les Madrilènes éprouvaient pas mal de difficultés à mettre de l’intensité dans le jeu. Ils étaient souvent contraints de frapper de loin à l’image d’Asensio (8e, 39e, 44e) ou de ce coup-franc complètement raté d’Isco (41e). Les côtés avaient du mal à être exploités et quand bien même Marcelo et Carvajal se trouvaient en position de centre, il manquait de la présence dans la surface.

Un petit Real Madrid

Bloqué dans le jeu, le Real Madrid essayait de trouver les solutions sur coups de pied arrêtés. Décalé sur le côté gauche après un corner, Marcelo centrait vers Benzema. Le ballon revenait à Varane dont la reprise faisait briller Cuellar (45e). Ce sera la plus belle action du Real en première période et encore, l’arbitre sifflera un hors-jeu... Dans la foulée, le champion d’Europe en titre se faisait surprendre, lui aussi sur phase arrêtée. Suite à une longue touche, Braithwaite arrivait à remiser vers Silva dont la frappe trompait Navas (1-0, 45e+1). Les Merengues devaient changer leurs plans en seconde période, jouer plus vite vers l’avant, trouver des espaces entre les lignes, fixer des défenseurs. Sans attendre au retour des vestiaires, ils affichaient plus de velléités offensives et égalisaient.

Trouvé dans l’axe à 25 mètres, Modric décalait Benzema, qui marquait en deux-temps (1-1, 51e). Malgré ce 18e but de la saison en Liga pour le Français, cette égalisation n’était qu’un feu de paille pour le Real Madrid. Le club de la capitale monopolisait le ballon, annonçant des temps plus compliqués pour Leganés. Mais il n’en a rien été. Certes, il y a bien eu ce service de Carvajal pour la reprise d’Asensio (68e) mais c’était à peu près tout. En face, les Legionarios défendaient bien, sans forcer pour autant. Ils auraient même pu marquer en fin de rencontre mais En-Nesyri voyait son but être justement refusé pour hors-jeu (83e). Plutôt ennuyeuse, cette rencontre offrait des dernières minutes beaucoup plus ouvertes. Sur un numéro de Benzema, Marcelo trouvait les gants de Cuéllar (84e) alors que Leganés négociait mal deux situations de contre (88e, 90e). Le score en restait là. Les locaux sont 11es et le Real reste 3e.

Revivez le film de la rencontre sur notre live.