S’imposer pour retrouver son trône. Après la victoire du FC Barcelone ce samedi après-midi face à Eibar (3-0), le Real Madrid avait cet objectif bien clair ce soir sur la pelouse de l’Estadio de Son Moix contre Majorque. Avec un point de retard sur le Barça, la Casa Blanca avait juste à prendre les trois points pour reprendre sa première place, et surtout continuer sa belle série de cinq matches sans défaite toutes compétitions confondues (3 succès, 2 nuls). Les Merengues voulaient aussi préparer de la meilleure des manières leur déplacement périlleux en Turquie la semaine prochaine, pour y affronter Galatasaray en Ligue des Champions. En face, les Bermellones, dix-huitièmes au coup d’envoi, voulaient créer la sensation et enchaîner une deuxième victoire de rang. Pour aller chercher la victoire, ZZ s’appuyait sur un 4-3-3 avec un trio Jovic-Benzema-Vinicius aux avant-postes. Vicente Moreno optait pour le même schéma tactique.

Comme on pouvait s’y attendre, les Merengues s’installaient dans le camp adverse balle au pied. Les hommes de Zinedine Zidane ne se précipitaient pas et prenaient le temps de construire. Mais en face, les Bermellones attendaient le bon moment pour sortir. Et sur leur première opportunité, les locaux refroidissaient les Madrilènes... Côté gauche, Lago Junior provoquait Odriozola avant de placer sa frappe enroulée pour marquer (7e, 1-0). Un but qui boostait Majorque, beaucoup plus intéressant dans le pressing. En face, les Merengues ne tremblaient pas pour autant et faisaient preuve de justesse technique, mais ça manquait un peu de rythme dans les derniers mètres. D’ailleurs, sur une nouvelle opportunité, le buteur du soir profitait de l’incompréhension entre Militao et Ramos pour servir Budimir pour le 2-0, mais un hors-jeu était signalé (14e). Malgré une bonne possession, les visiteurs avaient donc du mal à créer le danger.

Le Real Madrid n’est plus en tête

Sur un service en profondeur, Benzema pensait cependant égaliser sur la première réelle opportunité du club madrilène. Après un bon enchaînement, l’attaquant français voyait cependant sa frappe du bout du pied s’écraser sur la barre transversale (27e). Mais c’était tout pour le Real Madrid en première période, alors que Gamez manquait lui de peu la lucarne de Courtois sur une frappe puissante juste derrière. À la pause, Vicente Moreno lançait Agbenyenu à la place de Sastre. Le scénario de la première période se répétait, avec des Madrilènes pas dangereux avec le ballon, et des locaux intéressants sur leurs quelques phases de jeu. Sans réelle solution, le Real Madrid n’arrivait pas à égaliser et Benzema trouvait Reina sur une frappe (52e). Les vraies occasions étaient donc pour Majorque. Servi par Gamez dans le dos de la défense madrilène, Budimir ne cadrait pas son bon coup de tête (58e).

Avec ce score défavorable, Zinedine Zidane décidait d’agir après l’heure de jeu. Le technicien français remplaçait Isco par Rodrygo, alors que Jovic laissait sa place à Valverde. Des changements logiques puisque le milieu espagnol et l’attaquant serbe ont été catastrophiques ce soir... Le temps passait donc à Palma et le Real Madrid ne trouvait toujours pas le chemin des filets. Pire, l’équipe de ZZ terminait la partie en infériorité numérique avec l’expulsion d’Odriozola pour un deuxième avertissement (74e). Finalement, le score n’évoluait pas. Sur la pelouse de l’Estadio de Son Moix, les Madrilènes s’inclinaient donc (0-1). Avec cette défaite, Zidane et ses troupes se retrouvent deuxièmes, laissant donc les Blaugranas tout en haut du classement. Majorque grimpe de son côté à la quatorzième place !