L’information avait surpris du monde, mais peu à peu, elle s’est confirmée à son tour dans les médias espagnols. Nabil Fekir aurait même trouvé un accord avec le club andalou, sur un contrat de cinq ans et un salaire de sept millions d’euros annuels. Il fallait cependant encore convaincre l’Olympique Lyonnais de lâcher le joueur à qui il ne reste plus qu’une année de contrat. La direction rhodanienne a d’ailleurs refusé une première offre de 25 millions d’euros en provenance des Verts-et-Blanc, et l’Olympique Lyonnais demanderait un chèque de 30 millions d’euros pour le joueur issu de son académie.

Avec un accord trouvé entre les Espagnols et le champion du monde et des postures pas forcément éloignées, on semblait donc proche d’un dénouement. Et ce même si le Betis ne s’est pas séparé de Giovanni Lo Celso, ce qui semblait au départ être une des conditions pour pouvoir affronter cette opération relativement coûteuse. Mais voilà que dans son édition du jour, le quotidien l’Equipe dévoile de nouvelles informations dans ce dossier. On apprend ainsi que le joueur de 26 ans a mis cette proposition andalouse en stand-by.

Il attendrait ainsi une proposition d’un club plus prestigieux, alors que Séville et Valence sont aussi sur le coup mais n’ont pas encore lancé de discussions avec l’Olympique Lyonnais. Le journal cite un quatrième club intéressé, dont le nom n’est pas connu mais qui aurait les faveurs du joueurs, mais l’offre formulée à l’OL ne serait pas suffisante. « Fekir est un top joueur au niveau mondial, comme Lo Celso, j’espère pouvoir avoir les deux », a de son côté lancé le coach du Betis vendredi soir. Affaire à suivre... Une chose semble certaine, l’avenir de Fekir risque bien de s’écrire sous le soleil espagnol...

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10