Un choc cinq étoiles. Quoi qu’il arrivait ce jeudi soir, la finale de la Supercoupe d’Espagne promettait d’être belle. Qualifié après avoir battu le FC Valence hier (3-1), le Real Madrid attendait de savoir qui il allait défier entre le FC Barcelone et l’Atlético de Madrid. Deux formations qui s’affrontaient ce jeudi à Djeddah en Arabie Saoudite. Pour cette rencontre, Ernesto Valverde misait sur un 4-3-3 avec le trio Messi-Griezmann-Suarez devant. À noter que Samuel Umtiti était titulaire tout comme Neto, qui remplaçait ter Stegen. De son côté, Diego Simeone optait pour un 4-4-2 avec un duo d’attaque Alvaro Morara-João Felix pour tenter de bousculer la défense catalane. Une défense qui avait du travail d’entrée puisque les Colchoneros attaquaient la rencontre en mettant en place un gros pressing et beaucoup d’intensité. Cela profitait à Thomas Partey qui envoyait une frappe des 25 mètres. Sans problème pour Neto (6e).

Le Barça réagissait avec Messi, ovationné à chaque prise de balle, et poussait pour prendre l’ascendant. La tension montait ensuite d’un cran et les contacts se faisaient de plus en plus rugueux. Neto, percuté par Angel Corra (12e), comme Jan Oblak, touché après un choc avec Luis Suarez (18e), étaient tous les deux sollicités. Notamment le portier de l’Atlético qui repoussait les tentatives d’Arturo Vidal (22e) puis Messi (23e). Après s’être appuyé sur Jordi Alba, l’Argentin enclenchait un tir du gauche puissant. Vigilant sur sa ligne, le Slovène détournait le ballon de la gauche. Mais il n’éloignait pas pour autant le danger puisque les Blaugranas asphyxiaient les Colchoneros et maîtrisaient les débats. Les Madrilènes ne s’avouaient pas pour autant vaincus. Après un gros tacle de Piqué sur Renan Lodi (31e), l’Atlético héritait d’un coup franc excentré en dehors de la surface. Hector Herrera se chargeait de le botter et envoyait une frappe enroulée au premier poteau repoussée sur la ligne par Neto (32e).

L’Atlético file en finale

Dans la foulée, les Catalans répondait. Sur corner, Messi trouvait Griezmann qui déviait le ballon de la tête pour Suarez, mais ce dernier était devancé in extremis par la tête de Savic (34e). Puis à la 40e, c’était au tour d’Oblak de sauver les siens. Lancé par Messi, Griezmann perdait son duel face au Slovène, parfaitement sorti. Oblak poursuivait sur sa lancée à la 41e en captant bien un centre d’Alba repris par Suarez. Bien qu’en souffrance, l’Atlético de Madrid tenait bon à la pause alors que la tension était toujours palpable, en témoigne un accrochage entre Messi et João Felix (0-0). Pas vraiment à son avantage en première période, le Portugais se montrait décisif dès la reprise. João Félix trouvait Koke, entré en jeu à la pause. Ce dernier gagnait son face à face contre Neto (0-1, 46e). Le Barça ne tardait pas à répondre. À la 51e, Lionel Messi trompait Oblak d’une frappe puissante (1-1). Décalé par Suarez, l’Argentin tentait sa chance de nouveau, quelques secondes plus tard, d’un tir du gauche capté en deux temps par le portier madrilène. Puis c’était au tour de Griezmann de buter face à Oblak. Après avoir récupéré le ballon, le Français éliminait Savic d’un petit-pont et cherchait à lober son adversaire d’un piqué du gauche.

Mais le Slovène utilisait sa détente pour empêcher le ballon de filer au fond des filets (55e). Après un but de Messi refusé pour une main après utilisation de l’arbitrage vidéo (60e), Griezmann doublait la mise pour les Catalans. Suite à une tête de Suarez repoussée par Oblak (60e), Grizi suivait bien et marquait près du but (2-1, 63e). Dix minutes plus tard, les Blaugranas pensaient corser l’addition grâce à Piqué (74e). Mais le but était annulé pour un hors-jeu litigieux suite à la consultation de la VAR. Dans la foulée, l’Atlético était proche d’égaliser. Servi à la limite du hors jeu, Angel Correa butait sur Neto. Le ballon revenait sur João Felix qui se ratait et manquait le cadre (78e). Cela allait finir par payer. Après un accrochage de Neto sur Vitolo, l’arbitre désignait le point de pénalty. Morata égalisait (2-2, 81e). Puis les Madrilènes prenaient l’avantage grâce à Angel Correa qui trompait Neto (2-3, 86e). L’Altético tenait bon et l’emportait 3 à 2. Les Colchoneros retrouveront donc le Real Madrid en finale dimanche pour le premier derby madrilène de l’année 2020.

Pour revivre la rencontre FC Barcelone-Atlético de Madrid, rendez-vous sur notre live commenté.