Quel sort réservé aux joueurs prêtés ? C’est la question que nous nous posions le 13 mars dernier au sujet des éléments prêtés par le Real Madrid et dont le retour est prévu lors de la prochaine intersaison. Ils sont dix à voguer loin de la Casa Blanca : Théo Hernandez, Achraf Hakimi (prêté 2 ans), Raul De Tomas (prêté 2 ans), Mateo Kovacic, Martin Odegaard, Borja Mayoral, Lucas Silva, Andriy Lunin Oscar Rodriguez et James Rodriguez (qui ne devrait pas être acheté définitivement par le Bayern Munich). Pour le premier nom cité, nous avons désormais la réponse.

Selon nos informations, le Real Madrid ne souhaite pas conserver le latéral gauche français âgé de 21 ans à son retour de prêt de la Real Sociedad, où il a pourtant obtenu, jusqu’à présent, 22 titularisations en Liga. Il s’agit d’une décision de Zinedine Zidane, le coach merengue, qui souhaite s’appuyer principalement sur Marcelo et sur le jeune Espagnol Sergio Reguilon, qui a donné satisfaction cette saison. Zidane veut surtout retenir Marcelo, qu’il estime énormément, et l’empêcher de filer à la Juventus Turin, où il semblait se diriger en raison de son temps de jeu déclinant sous les ordres de Santiago Solari.

Un transfert plutôt qu’un prêt

C’est donc une mauvaise nouvelle qui se profile pour Theo Hernandez, qui aurait déjà été prévenu par le staff madrilène de cette volonté. Zidane étant désormais le décisionnaire principal sur le domaine sportif, ses choix sont suivis par la direction du club. Selon nos informations, le Real Madrid privilégiera donc un transfert définitif pour Theo Hernandez, et non un prêt comme c’est le cas cette saison, sans toutefois le brader. Un coup dur pour le frère de Lucas Hernandez, qui espérait faire un éclatant retour au sein du club. « Les débuts de Sergio Reguilon au Real ne m’inquiètent pas, je ne pense qu’au présent et à la Real Sociedad. Je suis heureux ici et l’année prochaine, je suis prêt à retourner au Real Madrid pour tout donner », disait-il en février dernier.

Recruté pour 26 M à l’Atlético de Madrid en 2017 (il est celui pour lequel le pacte de non-agression entre les deux clubs madrilènes a été rompu), le jeune Français doit donc se préparer à quitter la Maison Blanche cet été, sans n’avoir jamais vraiment eu la chance de s’y imposer sur la durée. Lors de la saison passée, il avait eu droit à 23 apparitions (dont 10 titularisations en Liga). On peut penser qu’il n’aura pas de mal à trouver un nouveau point de chute, tant le marché des latéraux s’avère étroit.