Le transfert d’Antoine Griezmann au Barça est en attente depuis plusieurs jours maintenant. Le club catalan doit encore lever la clause libératoire de 120 M€ pour s’offrir les services du joueur. En ce vendredi, le dossier a pris une curieuse tournure. Un peu plus tôt dans l’après-midi, Josep Bartomeu donnait des nouvelles du dossier lors d’une conférence de presse. « À présent, je vais révéler un secret. Hier, il y a eu une réunion à Madrid entre Oscar Grau et le directeur général de l’Atlético de Madrid, Miguel Angel Gil Martin pour commencer à parler de ce sujet ».

Visiblement ces déclarations n’ont pas été appréciées du côté du Wanda Metropolitano et il n’y a pas de quoi faire regrimper la cote de Griezmann. L’Atlético de Madrid vient de publier un long communiqué dans lequel il critique vivement le comportement du Barça, égratignant au passage le joueur, qui est toujours sous contrat jusqu’en 2023. Il est d’ailleurs attendu par les Colchoneros lors de la reprise de l’entraînement ce dimanche. Pour la faire courte, il est reproché au club catalan d’avoir négocié depuis le mois de mars avec le Français, une pratique interdite par la FIFA.

Communiqué :

« Suite aux déclarations faites aujourd’hui par le président du FC Barcelone, Josep María Bartomeu, à propos de notre joueur Antoine Griezmann, l’Atlético de Madrid souhaite exposer publiquement ce qui suit :

Le 14 mai, Antoine Griezmann a informé Miguel Ángel Gil, Diego Pablo Simeone et Andrea Berta de sa décision de quitter le club à la fin de la saison. Dans les jours qui ont suivi cette rencontre, l’Atlético de Madrid a appris que le Fútbol Club Barcelona et le joueur ont conclu un accord en mars dernier, notamment dans les jours qui ont suivi le match aller de notre match de Ligue des champions contre la Juventus, et qu’ils négociaient les termes de l’accord depuis la mi-février.

En ce qui concerne la déclaration faite par le président Bartomeu aujourd’hui, nous tenons à confirmer l’existence d’une réunion entre Miguel Ángel Gil et le président du Football Club de Barcelone, Oscar Grau, à la demande de Barcelone. À l’issue de cette réunion, M. Grau a exprimé son intention, une fois la clause de résolution du contrat d’Antoine Griezmann passant de 200 à 120 millions d’euros (le 1er juillet, ndlr), de demander le report du paiement du montant susmentionné de la clause en vigueur à compter du 1er juillet.

En conséquence de tout cela, l’Atletico Madrid a demandé aujourd’hui au joueur, à sa sœur en tant qu’agent du footballeur, et à son avocat, qu’Antoine Griezmann, conformément à ses obligations contractuelles avec notre club, se présente dimanche prochain dans les installations du club afin de commencer la pré-saison avec le reste de ses coéquipiers.

Par le biais de ce communiqué de presse, l’Atlético de Madrid souhaite exprimer sa plus forte condamnation à l’égard du comportement de l’un et de l’autre, en particulier du Fútbol Club Barcelona, ​​pour avoir incité le joueur à rompre son contrat actuel avec l’Atlético de Madrid, à un moment donné de la saison alors que le club jouait, non pas seulement un match de Ligue des Champions contre la Juventus, mais le titre en Liga contre le Fútbol Club Barcelona lui-même, ce qui, à notre avis, viole les règles concernant les périodes de négociations protégées et modifie les règles fondamentales qui régissent l’intégrité des joueurs, toutes les compétitions sportives, en plus d’être une énorme perte pour notre club et ses millions de fans. »