PSG par-çi, PSG par-là, le club de la capitale française est sur toutes les lèvres depuis que les recrues s’enchaînent à une vitesse folle. Pourtant, les Franciliens sont loin d’être les seuls agitateurs du marché. Plus au sud, en Espagne, Malaga profite lui aussi pleinement de son nouveau statut. Racheté par le cheikh Abdullah Bin Nasser Al-Thani, qui appartient à la famille royale du Qatar, la formation espagnole a lancé une vaste campagne de recrutement, bien entamée l’hiver dernier avec les arrivées de Demichelis et Julio Baptista.

Le recrutement de Jérémy Toulalan à Lyon a permis de se rendre compte de la nouvelle puissance financière de ce club habitué à jouer le milieu de tableau de la Liga. Cela ne sera désormais plus le cas. Cet été, 60 M€ ont été investis pour 9 joueurs parmi lesquels on trouve les Néerlandais Van Nistelrooy et Mathijsen, l’Argentin Buonanotte ou encore les Espagnols Joaquin, Cazorla et Monreal. Soit un habile mélange entre grands noms et espoirs, étrangers et espagnols, expérience et jeunesse insouciante.

Le véritable défi sera pour Manuel Pellegrini, l’ancien entraîneur du Real Madrid, qui a hérité de la rutilante machine. Il suffit de jeter un œil à la composition de la saison dernière pour se rendre compte que la totalité du onze de départ ou presque risque d’être chamboulée. Pas de petites retouches, mais un bouleversement total. Les ambitions énormes du Cheikh Al-Thani seront-elles assouvies ?

Malaga version 2010-2011 :

Malaga version 2011-2012 :

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10