Barcelone est, sans contestation possible, l’une des places fortes de ce mercato hivernal. Hier, le club culé a annoncé l’arrivée prochaine du défenseur de Toulouse Jean-Clair Todibo. Avant celle d’Adrien Rabiot ? Comme le futur ex-Pitchoune, le joueur du Paris Saint-Germain est libre de négocier avec la formation de son choix et le Barça fait le forcing pour le récupérer. Un accord entre les deux parties est même avancé avec insistance. Un accord qui ferait la part belle au milieu de terrain puisqu’il toucherait une prime à la signature de 10 M€ et le même montant en guise de salaire annuel. En instance de divorce avec Paris, Rabiot n’a donc plus que quelques semaines ou quelques mois à tenir avant de rejoindre Lionel Messi et son armada blaugrana. Mais à Barcelone, le Français va devoir cravacher sévère pour jouir d’une cote d’amour. La raison ? Avant d’évoquer Rabiot en lui même, il suffit de lire les différentes Unes des journaux catalans pour s’apercevoir que le milieu de terrain que toute la ville de Barcelone veut voir, c’est Frenkie de Jong, et pas Adrien Rabiot.

« Rabiot arrivera libre l’été prochain s’il ne signe pas cet hiver, mais je ne le vois pas comme un renfort nécessaire. Ici, à Barcelone, la signature de Rabiot ne convainc pas. Personnellement, ça ne me séduit pas parce que la priorité du Barça pour son milieu de terrain doit être de Jong », nous a confié Roger Arbusà, journaliste à Catràdio Esports. Une tendance confirmée par Albert Nadal, journaliste au Diario ARA. « La signature de Rabiot génère du débat, c’est évident. D’un côté, on apprécie ses qualités de joueur et le fait qu’il puisse arriver libre de tout contrat, mais ici, la majeure partie des observateurs préfère de Jong, l’école de l’Ajax est similaire à celle du Barça, ou alors promouvoir un jeune du club ».

La réputation de Rabiot à Barcelone n’est pas bonne

Un voeu qui risque toutefois de ne pas pouvoir être exaucé. Si la presse espagnole en générale croit toujours aux chances du Barça dans le dossier de Jong, le PSG semble mieux placé pour s’offrir les services de la pépite hollandaise. Enfin, outre l’ombre de Frenkie de Jong, Rabiot devra, s’il signe bien au Barça, gérer sa réputation. Ou tout du moins la faire oublier pendant quelques temps. Après avoir fait mariner le PSG en 2014 puis cette année pour sa prolongation et refusé d’être réserviste juste avant le début du Mondial, le natif de Saint-Maurice est perçu comme un élément compliqué à gérer dans la Ciudad Condal.

« C’est vrai que ça n’a pas plu. On ne peut pas ne pas se dire que c’est un joueur « à polémique » si on prend en compte ses dernières attitudes. Donc ça, ajouté à une arrivée qui n’est pas vitale, me fait dire qu’il s’agit d’un recrutement qui n’est pas prioritaire ni nécessaire », explique Arbusà. « Certaines de ses attitudes ont déplu, comme par exemple son refus de joueur numéro 6 avec le Paris Saint-Germain ou un autre refus, celui de faire partie des réservistes français pour le Mondial. Le public culé est au courant de ce genre de chose et il n’aime pas ça », confirme Nadal. Adrien Rabiot est prévenu. S’il rallie la Catalogne, il va devoir redorer son blason au plus vite !