L’été dernier, malgré de bonnes prestations sous le maillot parisien, Giovani Lo Celso (22 ans) a dû faire ses valises. Obligé de dégraisser en raison des contraintes liées au fair-play financier, le Paris Saint-Germain a réussi à envoyer son jeune milieu de terrain en Andalousie. Prêté un an au Betis Séville, l’Argentin s’est immédiatement senti à l’aise en Liga. Titulaire incontournable, Lo Celso a d’ailleurs déjà égalé son total de buts inscrits avec Paris la saison passée en à peine six mois (4).

Un bien-être que l’intéressé avait récemment expliqué. « Je suis heureux et je profite de ce moment, je n’ai pas l’avenir en tête, que le présent, on verra ce qui se passera. (...) Tu n’as pas le temps de penser au-delà parce que sinon tu ne profites pas, je pense à apprendre. Comme je l’ai dit, je suis heureux ici, je suis très à l’aise, c’est important, je sens vraiment le soutien de tous les coéquipiers et pour un joueur c’est primordial ». Un constat qui a très rapidement obligé les dirigeants sévillans à se pencher sur son avenir à moyen terme. Et sans surprise, les discussions n’ont pas traîné.

Le Betis va garder Lo Celso

En effet, en marge du prêt, le Betis a négocié une option d’achat de 25 M€. Une option qui devra être obligatoirement levée si la formation entraînée par Quique Setien se qualifie en coupe d’Europe à l’issue de la saison. Huitième du classement, le Betis est plus que jamais en course pour atteindre cet objectif, même si le président bético, Angel Haro, a fait savoir au micro de la radio Onda Cero qu’il avait prévu de payer quoiqu’il arrive les 25 M€ en question. « Il est très bon. Il voit bien les choses. Oui, nous allons la lever, c’est sûr et certain ». Mais ce n’est pas tout.

Prêté lui aussi par le PSG, Jesé Rodriguez a une belle carte à jouer lors des six prochains mois. En clair, si l’ancien Merengue, qui n’a fait qu’enchaîner les prêts ces derniers temps, se montre performant, le Betis n’exclut pas de le recruter de manière définitive. « Quique le connaît bien et il savait ce qu’il pouvait apporter. Le joueur vient très motivé, c’est une opportunité pour lui. Tout le monde connaît ses qualités, mais c’est vrai qu’il ne jouait pas du tout dernièrement. Il a saisi cette opportunité avec envie. Il va nous apporter. En fonction de son rendement, on s’assiéra autour d’une table pour voir si nous continuerons le chemin ensemble ou non ». La balle est dans le camp de Jesé !

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10