Foot Mercato : Tout d’abord Wesley, comment allez-vous ?

Wesley Jobello : Et bien ça va très bien, merci.

FM : Pour ceux qui ne vous connaitraient pas encore parfaitement, pourriez-vous nous raconter votre parcours ?

WJ : J’ai commencé le football à l’âge de 5 ans, et j’ai débuté à Melun jusqu’en benjamins. En moins de 13, je suis parti, avant d’aller à Viry-Châtillon en 14 fédéraux. Et je suis à l’OM depuis l’âge de 15 ans.

FM : Quelles sont vos principales qualités sur un terrain ?

WJ : Je pense que c’est avant tout ma vitesse et ma technique.

FM : Avez-vous des modèles, des joueurs qui vous inspirent tout particulièrement ?

WJ : Oui, il y en a plusieurs. Il y a déjà Cristiano Ronaldo. Il y a Loïc Rémy aussi que j’apprécie énormément. Ronaldo le Brésilien, et Thierry Henry.

FM : Vous avez rejoint l’OM à 15 ans. Comment êtes-vous arrivé là-bas ?

WJ : En fait, c’est par mon agent. J’ai fait un essai à l’OM pendant une semaine, ils m’ont alors dit que c’était quasiment bon. J’ai ensuite participé à un tournoi pour confirmer, et ça s’est fait.

FM : Étiez-vous surpris de voir qu’un tel club s’intéressait à vous ?

WJ : Oui ! J’en étais très content, je ne pensais pas pouvoir un jour jouer à l’OM. Dès que j’ai su que j’allais signer là-bas, j’étais très content. Être à l’OM, ce n’est pas donné à tout le monde, beaucoup de jeunes aimeraient être à ma place. J’essaye de faire le maximum pour aller au bout.

FM : Quel bilan faîtes-vous de votre parcours à l’OM jusque-là ?

WJ : Je suis satisfait. Je suis en ce moment en stage avec les pros, je pense que je ne peux qu’être content. C’est à moi de travailler et persévérer pour un jour jouer au Vélodrome.

FM : Comme vous l’avez dit, vous êtes actuellement en stage avec les pros. Comment se passe ce rassemblement ?

WJ : Ce stage se passe très bien. On est arrivé mercredi après-midi, on s’entraîne, on fait beaucoup de travail physique. C’est dur, parce qu’il faut s’habituer et s’accrocher, seul le travail paie.

FM : Vous êtes au total 12 jeunes à être de ce stage. Est-ce plus simple pour vous ?

WJ : Oui et non. Tous les jeunes qui sont là sont forts et essayent de se montrer aussi. Tout le monde veut se montrer, et ce n’est donc pas si facile que ça.

FM : L’intégration des jeunes avec le reste du groupe professionnel se passe-t-elle sans accroc ?

WJ : Il y a une très bonne ambiance. Les pros s’entendent bien avec nous, et c’est réciproque. Pas de souci donc sur ce plan là.

FM : Elie Baup est le nouveau coach de l’OM. Est-une bonne chose qu’un entraîneur soit enfin à Marseille, de sorte que vous les joueurs vous puissiez pleinement vous concentrer sur la préparation ?

WJ : Oui, c’est vrai qu’au début du stage c’était un peu compliqué. Maintenant que le club a trouvé un entraîneur, tout ira mieux. Il y aura moins de tensions, moins de paroles inutiles dans la presse.

FM : Devant le flou qui a régné ces derniers temps, avez-vous senti le groupe malgré tout impliqué ?

WJ : Tout le monde était impliqué à l’entraînement. Que ce soit Franck Passi l’entraîneur ou Elie Baup, c’est la même chose, ça ne doit pas perturber les joueurs.

FM : Quelles seront vos ambitions pour cette saison ?

WJ : Et bien ce sera d’être appelé régulièrement dans le groupe professionnel, et pourquoi pas faire quelques entrées. Et puis marquer le plus de buts possibles avec la réserve.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10