Les Football Leaks n’en finissent plus de sortir des révélations fracassantes sur le Paris Saint-Germain. Après avoir révélé les manœuvres parisiennes pour passer entre les mailles du filet de l’UEFA et de son fair-play financier, et l’existence de fichiers ethniques au sein de la cellule recrutement du centre de formation parisien entre 2013 et le printemps 2018, Mediapart a publié les dessous du transfert de Neymar au PSG. La star brésilienne, qui avait rejoint le Paris SG en août 2017 pour 222 millions d’euros, constituerait un véritable gouffre financier pour la formation francilienne. Ainsi, l’international brésilien a réussi une prouesse de taille : obtenir un contrat XXL sans être ponctionné au niveau des charges.

Résultat, l’ancien joueur du FC Barcelone percevrait 30 millions d’euros « ultras net », c’est à dire sans les cotisations sociales et l’impôt sur le revenu. Soit un coup pour le champion de France estimé à 54,7 millions d’euros par an. Sans occulter les primes collectives de victoire estimées à 300 000 euros la saison dernière alors que Neymar a été blessé plusieurs mois. En parallèle, et ce, comme tous les joueurs parisiens, le numéro dix parisien perçoit une prime d’éthique. Dans son cas personnel, celle-ci s’élèverait à 4,5 millions d’euros annuels, soit 375 000 euros par mois. En fin négociateur, Neymar Senior, agent de son fils, a tellement bien négocié que son fils pourrait percevoir 30,8 millions d’euros annuels si le PSG remporte toutes les compétitions nationales et la Ligue des champions. Concrètement, l’ancien Blaugrana va coûter 528 millions d’euros sur cinq ans au Paris SG !

Le transfert de Neymar ne profite pas au PSG

Si le président du club francilien se frottait les mains en débauchant Neymar au Barça, c’est aussi parce qu’il pensait pouvoir profiter de l’exposition marketing du joueur. Il n’en est rien. Le Paris Saint-Germain n’aurait en effet aucun droit de sponsoring sur l’image individuelle de sa star, y compris quand celle-ci porte le maillot parisien ! Pour pouvoir utiliser l’image du génie brésilien, il faut payer... Et comme l’entourage du principal protagoniste gère à la perfection le business Neymar, Neymar Sr toucherait une commission estimée à 10,7 millions d’euros tout comme Pini Zahavi qui a permis au PSG de se rapprocher du clan Neymar. Le célèbre agent israëlien va percevoir 1,5 millions d’euros puis 2 millions annuels pendant cinq ans. Ces montants sont conditionnés à la présence de Neymar à Paris.

Le père du stratège auriverde se serait, en parallèle, montré très insistant pour obtenir 6 millions d’euros de commission en janvier 2018 puis trois l’année suivante. Ce qui permet à son fils de quitter le navire parisien dès 2019... Autre élément révélé par Football Leaks, le paiement de ce transfert titanesque. Selon les informations de Mediapart, le PSG ne possédait pas le début des fonds nécessaires pour boucler l’opération. C’est donc QSI, actionnaire majoritaire du club, qui a effectué un virement de 233 684 000 euros pour conclure l’arrivée de Neymar au Paris Saint-Germain. Des chiffres colossaux qui donnent le tournis et prouvent également l’urgence pour le champion de France de générer de nouvelles sources de revenus. Sous peine de s’exposer à de graves sanctions de l’UEFA...