Régulièrement, Foot Mercato vous propose de partir à la découverte de ces talents qui poussent dans l’Hexagone. Prenons ainsi la direction du Paris Saint-Germain, pour y rencontrer Franck-Yves Bambock. Contacté par nos soins, le joueur vous raconte son parcours : « En 2004, j’évoluais dans le club d’Antony, en banlieue parisienne. Quatre ans plus tard, à 13 ans, j’ai rejoint le centre de pré-formation du Paris Saint-Germain. J’ai donc quitté un club amateur pour le PSG, sans passer par des détections ou ce genre de choses. J’ai été tout simplement repéré lors d’un match face au PSG, et mon père a été approché. Ma principale qualité, c’est ma qualité de passes. Après, je pense avoir un gros volume de jeu, une présence athlétique. Le joueur qui m’inspire à l’heure actuelle, c’est Paul Pogba. Il est plus offensif que moi, mais je me retrouve un peu dans sa façon de jouer ».

Et s’il est encore loin de son modèle, ce milieu défensif, capable d’évoluer comme relayeur mais aussi en qualité de défenseur central, savoure son parcours dans la cité francilienne : « J’ai remporté quelques trophées, comme la Coupe nationale des 14 ans, le championnat de France U17, l’Al Kass Cup à Doha. Ce n’est que du positif. Cette saison, il y a aussi eu la Youth League (le PSG s’est fait sortir en quart de finale par le Real Madrid, Ndlr). On a pu se confronter à ce qui se fait de mieux en Europe, c’est enrichissant pour un joueur de sortir de son quotidien pour se confronter aux meilleurs joueurs européens. C’est super pour la progression personnelle, ce sont des matches où il faut se comporter en grand, tout donner, et pourquoi pas essayer de se faire remarquer ».

Se faire remarquer, un but pour ces jeunes, qui aspirent tous à goûter à terme au plus haut niveau. Une ambition partagée par Bambock qui, à 18 ans, dispose encore d’un contrat stagiaire pro jusqu’en 2015 : « Je pense arriver sur la fin de mon cycle, et j’ai appris énormément. Il est temps pour moi de voir un peu plus haut, car je pense que le PSG m’a donné les clés nécessaires au niveau de la formation. Mon rêve, c’est de côtoyer l’équipe première du PSG, et je sais que ça passe par du travail. Après, pour ma progression, un départ n’est pas forcément inenvisageable ». Le milieu défensif (20 matches, 2 buts cette saison) ne se ferme aucune porte, lui qui a la cote auprès de clubs anglais, mais surtout espagnols et italiens. Autre point chaud, le dossier de la sélection nationale. International français U18 (2 capes), le natif de Douala voit en effet le Cameroun lui tourner autour : « C’est vrai que j’ai eu quelques échos à ce sujet. Savoir qu’on est regardé et apprécié, ça fait toujours plaisir. Mais il n’y a rien de concret pour l’instant, donc je ne me prends pas la tête avec ça ». Sérénité quand tu nous tiens.