En six mois, on a perdu toute trace de l’Olympique de Marseille version Rudi Garcia. Pourtant, comme l’a dit André Villas-Boas à l’issue du match gagné contre Rennes, l’effectif phocéen n’a quasiment pas changé. Mais cette saison, la donne a vraiment changé sur la Canebière. Si certaines individualités pèchent parfois, l’équipe olympienne peut s’appuyer sur son atout majeur : le collectif. Un nouvel état d’esprit insufflé par AVB. « Il y a eu une remise en question générale. Le coach nous a fait énormément de bien dans ses consignes, dans ce qu’il propose. Ce qui a fait que ce groupe est bien autant individuellement que collectivement », a ainsi concédé Steve Mandanda en zone mixte.

Un changement radical de mentalité qui ne se voit pas qu’à l’oral. Sur le terrain, personne ne rechigne sur les choix d’un coach qui n’hésite pas à installer sur le banc Kevin Strootman et ses 500 000€ mensuels. Car à Marseille, chacun est désormais conscient qu’il peut faire la différence ou au moins aider l’équipe à ne pas perdre. « Ce qu’on va retenir, c’est la solidarité d’un groupe comme Kevin (Strootman) qui me remplace et qui marque le but victorieux. (...) Je ne pense pas qu’il faille ressortir une individualité ce soir, mais plutôt l’esprit du groupe. Tout le monde a montré qu’on avait faim et qu’on avait envie d’aller chercher nos objectifs », a déclaré Valentin Rongier.

Un sens du collectif retrouvé

Un discours axé sur le collectif que ne partagent pas seulement les titulaires d’AVB. Cantonné pour le moment au rôle de remplaçant de luxe, Strootman a confirmé que tout le monde tirait dans le même sens. « On a joué comme une vraie équipe. (...) Cette saison, l’esprit de cette équipe est très bien. Il y a des joueurs qui commencent sur le banc et qui marquent. Notre équipe a bien joué, donc l’entraîneur a eu raison de mettre cette formation », a-t-il indiqué, avant d’évoquer la saine concurrence dans l’entrejeu.

« Bouba (Kamara) a fait un super match aujourd’hui (hier). Je dois rester sur le banc, mais c’est comme ça. Max (Lopez) aussi est sur le banc, mais on a des qualités. On doit jouer ensemble. Il manque Thauvin aussi. Quand il reviendra, on aura encore plus de qualités. On doit rester ensemble. C’est un bon moment, on doit en profiter. Je ne peux pas dire que je dois débuter les matches. Bouba a fait un super match comme Sanson et Rongier. J’ai joué seulement dix minutes, mais j’ai été important pour l’équipe. On a gagné ensemble avec les joueurs sur le banc et le staff ». Ça fait bien longtemps qu’on n’avait plus entendu ce genre de discours à l’OM...