À peine arrivé à l’Olympique de Marseille que Lucas Ocampos est déjà passé par tous les états. Transféré dans les dernières heures du mercato d’hiver par l’AS Monaco, le milieu de terrain argentin a même bien cru ne jamais pouvoir porter les couleurs de Marseille cette saison, la faute à un point de règlement de la LFP stipulant qu’un club ne peut prêter que sept joueurs au cours d’un exercice. L’affaire finalement réglée avec l’annulation du prêt du jeune Dominique Pandor au Paris FC (National), Lucas Ocampos était bel et bien dans le groupe de Marcelo Bielsa pour affronter Rennes ce samedi pour la 24e journée de L1.

Une très bonne nouvelle puisque l’Argentin s’est déjà mué en sauveur d’un timide Olympique de Marseille sur la pelouse du club breton (1-1). Quarante minutes de jeu, un but et déjà des promesses d’un jeu plus léché pour l’OM, l’ancien Monégasque (entré à la mi-temps, puis remplacé en fin de rencontre suite à l’expulsion de Lemina) a passé un baptême du feu assez particulier. Lui qui n’avait marqué qu’un seul petit but en 17 apparitions en championnat avec l’AS Monaco cette saison, n’a eu besoin que de quatorze minutes pour briller avec le club phocéen et ouvrir son compteur.

Des débuts très encourageants

« Je suis très content d’avoir marqué mon premier but, mais un peu triste car nous n’avons pas gagné », regrettait Ocampos en zone mixte après sa grande première. « Je suis très content d’être ici avec mes nouveaux coéquipiers, le staff technique et le club en général. Il faut que je continue comme ça. Je suis sorti en fin de match car il y a eu une expulsion, il fallait que quelqu’un sorte pour faire entrer un joueur à ce poste et c’est tombé sur moi. Je me tiens à la disposition de l’équipe, donc il a fallu que je sorte. » Forcément un peu frustré, Ocampos a déjà montré après moins d’une mi-temps sur la pelouse qu’il pouvait être un atout important pour Bielsa et l’OM dans la course au titre.

Le joueur le plus cher de l’histoire de la Ligue 2 a en tout cas déjà marqué les esprits de ses nouveaux supporters, mais aussi de ses nouveaux partenaires. « C’est un joueur qu’on connaît, on l’a croisé à plusieurs reprises avec Monaco donc on est contents de l’avoir avec nous. Et puis j’espère qu’il va nous mettre d’autres buts qui vont nous apporter beaucoup de points. Aujourd’hui, on se rend compte qu’il a du caractère, qu’il a envie de renverser cette situation », s’est enthousiasmé son nouveau capitaine, Steve Mandanda. À Ocampos désormais de se rendre indispensable aux yeux de Marcelo Bielsa.