Ce soir, le Paris Saint-Germain a régalé. Vainqueur de la pauvre équipe de Dijon par huit buts à zéro, le club de la capitale a repris ses onze points d’avance sur son dauphin lyonnais, le tout en soignant sa différence de but (+52). Élu homme du match, Neymar a brillé en inscrivant un quadruplé et en délivrant deux passes décisives. Une prestation XXL. Mais comme souvent, Paris sait créer des polémiques quand tout va bien. Et ce soir, le choix de l’international auriverde de ne pas laisser Edinson Cavani tirer le penalty en toute fin de match (qui aurait permis à l’Uruguayen de devenir le meilleur buteur de l’histoire du club) n’a pas plu.

Sifflé par une partie du public du Parc des Princes, le Brésilien a filé directement au vestiaire au coup de sifflet final avec la mine des mauvais jours. Sans doute vexé de voir les supporters franciliens le traiter ainsi malgré son match, l’ancien Blaugrana boudera-t-il longtemps ? Du côté du PSG, personne n’a voulu faire enfler la polémique. En conférence de presse, Unai Emery a ainsi pris la défense de son numéro 10. « Je crois qu’un joueur comme Alves, Kylian Mbappé ou Neymar donnent de l’excellence à l’équipe. Nous avons beaucoup de grands joueurs, notre leader sur le terrain c’est Neymar (...) Je crois que l’équipe est meilleure avec lui. L’équipe a fait un grand effort pour avoir des joueurs importants comme lui ».

Meunier déçu par la réaction des supporters du PSG

En zone mixte, Thomas Meunier n’a, pour sa part, pas été surpris de voir son illustre coéquipier se charger de la sentence. « Pour moi, c’est un détail au vu de la prestation et du score. C’était un petit peu dommage parce que Ney effectuait pas mal de boulot aujourd’hui et les semaines précédentes pour le bien de l’équipe. Et il nous rapporte des points à chaque fois qu’il est sur le terrain. Je ne pense pas qu’on puisse lui en vouloir. Sur le papier, c’était Ney qui devait tirer le penalty. Il aurait pu donner le ballon à Edi, ça aurait été très fair-play de sa part. Il a pris le ballon et a tiré. Edi n’a rien dit parce qu’il savait que c’est Neymar qui devait le tirer ».

Après avoir désamorcé la polémique, le Belge a ensuite inviter les supporters parisiens à ne plus siffler sa star. « C’était un peu ingrat de la part des supporters. On les sent assez enthousiastes dès que Neymar touche le ballon et je sais qu’ils apprécient aussi bien Edi. Il faut peser le pour et le contre, mettre un peu d’eau dans son vin. Quand un joueur marque quatre buts et fait deux assists dans une rencontre, on encourage une équipe pas qu’un joueur. » A bon entendeur...