Les Girondins de Bordeaux recevaient le FC Nantes pour la suite de cette 12e journée de Ligue 1. Battus deux fois de suite en championnat par Saint-Etienne et le LOSC, les Aquitains devaient se reprendre pour réintégrer la première moitié du classement. Paulo Sousa envoyait une composition offensive au coup d’envoi avec les présences de Kamano, De Préville, Briand et Hwang. En face, les Canaris pouvaient récupérer la seconde place du classement en cas de match nul ou de victoire. Gourcuff faisait confiance au jeune Elie Youan en pointe à la place d’un Coulibaly muet depuis six rencontres. Moutoussamy débutait en latéral gauche avec Basila dans le couloir droit.

Les Girondins démarraient fort en ce début de rencontre. Plus entreprenants, ils s’offraient même une première grosse situation. Après une frappe de Tchouaméni (1e), De Préville profitait d’une erreur de Touré pour s’en aller défier Lafont, qui d’une main ferme déviait le tir de l’ancien Rémois (4e). Nantes manquait de concentration à l’image de cette grosse faute de Pallois, auteur d’une vilaine semelle. Le défenseur s’en tirait seulement avec un jaune (8e). Face à son ancienne équipe, c’est pourtant lui qui essayait de sonner la révolte. En bonne position, il se manquait en tentant la reprise du gauche plutôt que de mettre la tête (10e).

Bordeaux se reprend

Toujours aux avant-postes, il aurait pu bénéficier d’un penalty en centrant sur la main de Benito (24e). Après visionnage, M. Letexier laissait jouer. Si les débats s’étaient équilibrés, ce sont bien les Canaris qui se procuraient les meilleures situations dans les 30 derniers mètres. Moses Simon frappait même sur le poteau après une belle course côté gauche (32e). Costil sauvait également les siens avant la pause en remportant son duel face à Youan (45e). Bien en a pris au gardien puisque grâce à lui, Bordeaux revenait au vestiaire avec un but d’avance. Sur un contre lancé par Hwang, Kamano battait Lafont et marquait son premier but de la saison (1-0, 37e). Pas meilleurs dans le jeu mais plus réalistes dans les deux surfaces, les Girondins ne tardaient pas à se mettre à l’abri.

Lafont devait s’employer sur ce coup-franc vicieux de De Préville (55e) mais il s’inclinait à nouveau sur cette magnifique frappe de Hwang, laissé libre à 25 mètres dans l’axe (2-0, 57e). Sérieusement touchés, les Nantais étaient en train de couler mais la lourde frappe d’Otavio finissait un bon mètre à côté de la lucarne (62e) alors que Pallois échappait au rouge (64e). Lafont maintenait aussi les siens dans cette fin de rencontre en déviant la tentative de Briand (73e). Bordeaux ne terminait pas si bien que ça. Kalu mettait trop de temps à rentrer et voyait Souza lui préférer au dernier moment Josh Maja (84e). Dans les instants suivants, Pablo se claquait tout seul, laissant ses partenaires terminer à dix, et offrant malgré lui une belle situation gâchée par Basila (86e). Le club au scapulaire souffrait dans ces dernières minutes mais conservait son avantage pour remonter à la 7e place.