Avec la trêve internationale, la cinquième journée de Ligue 1 était très attendue. Déjà pour revoir de nombreux matches le week-end, mais également pour les premières apparitions des nouvelles recrues. Au Parc des Princes, Keylor Navas et Mauro Icardi ont connu leurs premières minutes avec le PSG contre Strasbourg (1-0). Un match remporté sur le fil grâce à un but de Neymar, qui faisait lui son retour après quatre mois d’absence. Après cette victoire parisienne, quatre matches étaient donc au programme pour le multiplex de cette cinquième levée, avec notamment une confrontation intéressante entre Montpellier et l’OGC Nice. Avec de nombreuses recrues dans la dernière ligne droite du mercato, le nouveau visage du club niçois était attendu. D’ailleurs, Dolberg et Ounas étaient titulaires en attaque. Le MHSC pouvait lui compter sur son duo Laborde-Delort.

Devant leur public, les Montpelliérains montraient de meilleures choses. Laborde (16e, 30e), Mendes (17e) ou encore Ferri (29e) manquaient l’ouverture du score. De l’autre côté, Lees-Melou décochait en premier côté niçois (29e) et Tamèze se chargeait d’ouvrir le score derrière. Devant la surface, le milieu de l’OGCN sortait une belle frappe puissante qui surprenait Rulli (34e, 0-1). Mais la joie était de courte durée puisque sur un corner, Delort profitait d’un premier arrêt de Benitez pour marquer de la tête (37e, 1-1). Un but validé grâce à la goal-line technology. Au retour des vestiaires, Rulli sauvait le MHSC sur une tentative de Cyprien (48e) avant que Mollet ne marque d’une frappe croisée du pied gauche (56e, 2-1). Le MHSC se dirigeait donc vers la victoire, mais Ganago et Cyprien offraient des frayeurs aux supporters montpelliérains dans le temps additionnel, sans succès. Montpellier s’imposait et prenait la 10e place, l’OGC Nice restait 4e.

Bordeaux réalise une bonne opération !

Deuxième avant ce multiplex, le Stade Rennais se rendait lui au Stade Francis-Le Blé pour y affronter le Stade Brestois 29. En cas de victoire, la formation de Julien Stéphan, qui décidait de titulariser sa nouvelle recrue Raphinha, pouvait revenir à hauteur du PSG en haut de la Ligue 1. Après une première période ennuyante, les Rennais débloquaient la situation. Larsonneur au sol après un duel, Raphinha ouvrait la marque seul devant le but (68e), alors que les Brestois avaient arrêté de jouer. M. Turpin validait dans un premier temps cette réalisation avant d’aller voir la vidéo. Et le but était finalement refusé pour une poussette de Siebatcheu sur le défenseur brestois, alors propulsé sur son gardien. Le quatrième arbitre offrait alors six minutes de temps additionnel mais le public n’avait pas le droit au moindre but ce soir, et ce malgré des occasions de Raphinha (89e) et Charbonnier (90e+4). Rennes restait deuxième, Brest prenait la 13e place.

Au Matmut Atlantique, les Girondins de Bordeaux accueillaient le FC Metz. Onzième au coup d’envoi, le club au scapulaire était à la recherche de sa deuxième victoire dans ce championnat de France, tandis que les Grenats devaient se reprendre après deux défaites de rang. Mais la rencontre a rapidement tourné à l’avantage des locaux. Au bout de quelques minutes, Briand ouvrait le score d’un geste acrobatique à la suite d’un arrêt d’Oukidja (7e, 1-0). Supérieurs, les Girondins poussaient et De Préville signait le but du 2-0 d’une belle frappe croisée (9e). Le score n’évoluait plus ensuite. Bordeaux prenait donc la 7e place, tandis que le FC Metz descendait au 17e rang. Enfin, Dijon et Nîmes avaient rendez-vous au Stade Gaston Gérard. Et après quatre défaites de rang, le DFCO a pris son premier point de la saison grâce à un nul 0-0. Mais la formation de Stéphane Jobard reste lanterne rouge. Les Crocos sont 14es.

Les résultats de la soirée :

- Bordeaux 2-0 Metz : Briand (7e), De Préville (9e)

- Brest 0-0 Rennes

- Dijon 0-0 Nîmes

- Montpellier 2-1 Nice : Delort (37e), Mollet (56e) ; Tamèze (34e)