Deuxième à treize points du Paris Saint-Germain (qui compte cependant deux matches en moins, ndlr), le LOSC n’a plus quitté sa place actuelle depuis début décembre et la 16e journée de Ligue 1. Et avec seulement un point d’avance sur son poursuivant, Saint-Etienne, le club nordiste voulait absolument s’imposer ce vendredi soir en ouverture de la 21e levée du championnat de France face à Amiens pour conforter sa deuxième place. En face, l’ASC devait prendre les trois points pour se donner un peu d’air et s’éloigner de la zone rouge, qui est juste derrière puisque la première équipe relégable, Dijon, compte actuellement 17 points, soit un de moins. Pour ce match, Christophe Galtier conservait son 4-2-3-1 et ne réalisait qu’un seul changement. Suspendu, Celik était remplacé par Pied. Côté amiénois, Christiophe Pélissier optait pour un 4-3-3 et Otero prenait numériquement la place d’Adenon, lui aussi suspendu.

Quelques minutes seulement après avoir donné le coup d’envoi de ce match, les Dogues se faisaient surprendre par les Amiénois. Offensifs dès les premières minutes, les hommes de Christophe Galtier laissaient des espaces et leurs adversaires en profitaient pour amorcer un contre. Timité rentrait dans la surface et trouvait Otero au deuxième poteau qui ajustait Maignan d’un intérieur du pied (5e, 0-1). Boostés par cette ouverture du score, les visiteurs continuaient leur travail et Krafth trouvait Maignan sur sa route (7e). Petit à petit, les Dogues retrouvaient des couleurs et après un premier avertissement signé Fonte de la tête (12e), Leao obtenait un penalty en fin de première période suite à un tacle non maîtrisé de Gouano (37e). Le deuxième meilleur buteur de L1 Pépé s’élançait mais manquait le cadre (39e) ! Mais juste avant la pause, Leao égalisait pour le LOSC. Sur un coup-franc de Thiago Mendes, Pépé réalisait un centre-tir et l’attaquant portugais contrôlait le ballon avant de marquer (45e+2, 1-1).

Xeka endosse le costume de sauveur !

Au retour des vestiaires, les Dogues repartaient dès le coup d’envoi de la seconde période à l’offensive mais la frappe de Bamba passait à côté (46e). Les troupes de Christophe Galtier s’installaient alors dans le camp amiénois, mais les hommes de Christophe Pélissier tenaient le coup et ne laissaient rien passer. Juste après l’heure de jeu, Bamba avait l’opportunité de donner l’avantage au LOSC. Sur un centre venu de la droite, l’ailier lillois frappait en première intention au niveau du point de penalty mais Gouano sauvait les siens en taclant (63e). Et juste derrière, Soumaoro manquait le cadre de la tête. Les deux entraîneurs procédaient alors à des changements : Christophe Galtier lançait Araujo à la place de Bamba (67e) et Maia laissait la sienne à Xeka (72e). Côté amiénois, Timité devait sortir puisque Bodmer le remplaçait pour solidifier l’entrejeu (73e).

Peu de temps après ce premier changement amiénois, l’ASC passait d’ailleurs tout près de la catastrophe. Pied débordait et centrait vers le deuxième poteau où Leao rôdait. Le buteur lillois plaçait alors une tête piquée que Gurtner sortait sur sa ligne (75e). Le coup-franc de Pépé n’était ensuite pas cadré (80e), mais le LOSC passait devant cinq minutes plus tard. Très actif dans son couloir pour sa première titularisation de la saison, Pied centrait une nouvelle fois et Xeka surgissait dans la surface pour placer un coup de tête qui ne laissait aucune chance à Gurtner (85e, 2-1). Christophe Pélissier lançait alors Segarel et Kurzawa à la place de Blin et Gnahoré (89e) alors que Leao était remplacé par Soumaré côté lillois, mais le score ne bougeait plus. Mené au score, le LOSC inversait donc la tendance pour s’imposer 2-1 devant son public. Les Dogues comptent donc dix points de retard sur le PSG et quatre d’avance sur le MHSC. Amiens est toujours 17e.