Le match contre le LOSC doit rappeler de bons souvenirs aux dirigeants, aux joueurs et aux fans de l’Olympique de Marseille. En effet, le 2 novembre dernier, les Phocéens s’imposaient à domicile contre les Dogues (2-1), sortaient ainsi d’une spirale négative (deux défaites contre l’ASM en coupe et contre le PSG) et surtout lançaient leur formidable série de 16 rencontres de rang sans perdre la moindre fois. Ce dimanche, l’OM aura donc une nouvelle occasion, au Stade Pierre-Mauroy (rencontre à suivre sur notre live commenté), de reléguer un adversaire potentiel pour la Ligue des Champions à douze points.

Pour le moment, l’OM compte neuf points d’avance sur le LOSC et est solidement accroché à sa deuxième position avec huit points d’avance sur son plus proche poursuivant, Rennes. Alors que les années précédentes, les Marseillais peinaient contre les gros clubs de Ligue 1, cette fois la bande d’André Villas-Boas est en forme contre ses concurrents. L’OM a pris six points contre l’ASSE, trois contre Nice, Lyon et Monaco (les matches retours n’ayant pas encore été joués) et quatre contre Rennes et Bordeaux. À chaque fois que l’OM a affronté un troisième de Ligue 1, cette saison, il l’a battu.

L’OM réussit bien à Lille

Mais si cela ne suffisait pas, les rencontres entre les deux formations, à Lille, ont souvent tourné à l’avantage des Olympiens. En effet, sur les cinq dernières rencontres entre les deux formations, les Marseillais l’ont emporté à trois reprises sur les scores de 0-1, 1-2 et 0-4. Ils n’ont perdu qu’une seule fois, la saison passée par trois réalisations à zéro et enfin, ils ont arraché un match nul sur un score nul et vierge, 0-0, en mars 2017.

Cette rencontre marque donc un tournant. On peut supposer que si l’OM l’emporte et met donc le quatrième de Ligue 1 à douze points à treize journées de la fin, les Marseillais auront une fin de saison plus tranquille et seront rassurés quant à la course au podium et donc à la Ligue des Champions. En plus de cela, l’OM est la seconde meilleure équipe à l’extérieur (derrière le Paris SG) en ne perdant que deux fois. À l’inverse, Lille est fort à domicile et n’a perdu qu’une fois, contre le Paris SG.

Les calendriers ne sont pas des cadeaux

Mais après cette journée, l’OM aura fini son marathon et recevra Nantes, ira à Nîmes puis accueillera Amiens avant d’enchaîner Montpellier (dans l’Hérault) et le PSG (à l’Orange Vélodrome). La fin avril et le début mai ne seront pas simples non plus. L’OM ira à Lyon, recevra Nice avant d’aller à Strasbourg et de recevoir Monaco. Mais vu la forme de Payet et compagnie, les points seront probablement pris à droite et à gauche. Lille, onzième équipe à l’extérieur, se déplacera à sept reprises dont quelques déplacements périlleux (à Montpellier, à Saint-Étienne et à Bordeaux) et recevra aussi dans son antre Lyon, Monaco et Nice. Ce ne sera donc pas simple. Un match nul arrangerait probablement l’OM aussi. Reste donc à Lille de faire le travail si les hommes de Galtier ne veulent pas dérouler le tapis rouge à l’OM pour la Ligue des Champions.