Gervinho est en pleine rééducation après sa rupture des ligaments croisés en plein entraînement au cours du mois d’octobre. Cela n’empêchait pas les rumeurs d’aller bon train quant à son départ du Hebei China et un retour auprès d’un entraîneur qu’il a connu à Lille puis à l’AS Roma, un certain Rudi Garcia. Le technicien français venait d’arriver à l’Olympique de Marseille dans un tout nouveau projet et il n’était pas étonnant de voir le nom de Gervinho associé à cela.

Joint par nos soins à cette époque le clan Gervinho mettait alors les choses au clair. « Concernant l’OM, c’est dans les médias que l’on a appris cet intérêt éventuel. Aucun contact n’a eu lieu. Comme dit précédemment, tout se passe bien actuellement dans son club, donc mieux vaut rester prudent avec toutes ces rumeurs qui sortent à gauche à droite, même s’il entretient de très bonnes relations avec Rudi Garcia », nous avait-on confié.

En repos à Abidjan, le joueur s’est confié sur ces rumeurs pour Sportmania.ci. « Tout est parti de l’arrivée de Rudi Garcia à Marseille. Comme j’ai toujours travaillé avec Rudi Garcia ; les gens se sont donc dit que je le rejoindrai une fois de plus. Qui dit Gervinho, dit Rudi Garcia. Qui dit Rudi Garcia, dit Gervinho. Mais je ne pense pas que c’est le moment de quitter la Chine où je viens d’arriver. C’est trop tôt pour parler de départ », a commencé par expliquer l’international ivoirien.

« Dans le foot, il ne faut jamais dire jamais »

Avant toutefois de nuancer un peu ses propos et de renvoyer les éventuels intéressés (potentiellement l’Olympique de Marseille) vers son club du Hebei China : « qu’ils discutent avec mon club ! C’est simple, qu’ils discutent avec mon club ». Au fur et à mesure de l’entretien, Gervinho se fait de moins en moins catégorique et avoue même que dans le football on ne sait jamais réellement de quoi sera fait. Une façon de ne pas fermer totalement la porte ?

« Dans le foot, il ne faut jamais dire jamais. On ne sait jamais de quoi l’avenir peut-être fait. En plus, j’ai une relation particulière avec Rudi Garcia. Mais aujourd’hui, je suis dans un club où je me sens bien ; où je me sens investi d’une mission, celle de faire progresser et connaître le football chinois. C’est un défi très excitant. Pour l’instant, on ne parle donc pas de départ », a-t-il ainsi conclu. Une sortie qui ne manquera pas de relancer les spéculations lors des prochains mois.