« Il n’y a pas de conflit dans l’équipe. Tout le monde s’entend bien. Après, c’est sûr qu’on n’est pas tous les meilleurs amis du monde. Mais il y a une bonne ambiance, sereine ». Hier, en conférence de presse, Nabil Fekir a tenu à livrer sa version de l’état du groupe lyonnais. Une vision optimiste, voire un peu fantaisiste si l’on en croit les nouvelles informations révélées par L’Equipe sur l’ambiance tendue qui règne dans le vestiaire rhodanien. On aurait pu penser, au regard des dernières performances (3 défaites consécutives), que l’annonce du départ de Bruno Genesio soulagerait certains éléments, plus vraiment fans de l’entraîneur français.

Mais en réalité, certains comportements apparaissent toujours aussi improbables. Et ce malgré la situation délicate dans laquelle s’est placée l’OL au classement de Ligue 1 (3e avec 3 points d’avance sur Saint-Etienne et 5 sur l’OM). Trois joueurs cristallisent les interrogations. A commencer par Memphis Depay, qui paraît s’éloigner chaque jour des préoccupations lyonnaises. En témoigne son escapade à un concert de Drake mardi soir à… Amsterdam avec aller-retour en jet privé dans la nuit, ce qui a laissé perplexe les dirigeants lyonnais. Devenu remplaçant ces trois derniers matches, le Néerlandais ne semble pas si perturbé que cela par sa situation personnelle.

Depay, Fekir et Ndombélé sont critiqués

L’éloignement du groupe et des préoccupations du club, c’est également ce qui est reproché à Nabil Fekir, pourtant capitaine, et Tanguy Ndombélé, dont le comportement laisserait parfois dubitatif certains de ses coéquipiers. Pour les plus impliqués, à l’instar d’Anthony Lopes, cela commence à faire beaucoup et le gardien aurait poussé un coup de gueule pour remobiliser tout le monde en vue du sprint final. Tout comme il a rencontré, avec d’autres joueurs, les leaders du groupe de supporters des Bad Gones pour tenter d’apaiser les tensions et d’assurer une atmosphère positive dans la dernière ligne droite de la saison.

Ce vendredi soir, l’Olympique Lyonnais reçoit Angers en guise d’ouverture de la 33e journée (match à suivre en direct commenté sur Foot Mercato). Une victoire mettrait la pression sur les poursuivants et pourrait donner un peu d’air avant les 5 derniers matches de la saison. Une contre-performance viendrait par contre alourdir encore un peu plus l’ambiance, aussi bien en tribunes qu’à l’intérieur d’un groupe plus vraiment soudé.