Ce mercredi soir, l’AS Saint-Étienne s’est inclinée à domicile contre l’Olympique de Marseille (0-2). Presque pas de révolte, les Foréziens ont vu l’OM inscrire le second but en toute fin de rencontre devant une défense qui paraissait apathique. Dans le jeu, on n’a vu peu ou pas grand-chose si bien qu’on surprenait certains observateurs, à la mi-temps, se demander comment les Verts allaient pouvoir marquer un but. Ceux-ci avaient vu juste puisque l’OM finira la rencontre avec un nouveau clean-sheet. Mais selon les Stéphanois, ils ont fait un bon match.

« Bah oui, de la déception. Surtout vu la première mi-temps qu’on fait, elle a été très bonne. On a eu beaucoup plus d’occasions qu’eux. Sur deux occasions, ils mettent deux buts. Sur ça, un peu de déception. On a laissé beaucoup d’énergie en première mi-temps et ensuite, ça a été compliqué. De réalisme ? On voit un côté, deux actions deux buts. Nous, on a fait un peu plus de quatre ou cinq frappes et on n’arrive pas à marquer. Contre ses équipes-là, il faut plus de justesse technique », s’est défendu Franck Honorat, entré en jeu peu après l’heure de jeu (68e).

« À un moment donné, on va bien gagner des points, non ? »

Mais comme toujours, on envoie le pompier Loïc Perrin, l’âme verte, en zone mixte. Et son discours parait aussi un brin étonnant. « Après, forcément, il a manqué un peu d’application dans les dernières passes, on avait la possibilité de faire mieux. On a été vite sanctionné. Je ne crois pas que l’OM a été supérieur à nous ce soir, mais ils ont été réalistes. Je ne trouve pas qu’on a du mal à redresser la tête après des buts encaissés. En première mi-temps, je trouve qu’on a eu pas mal de situations, qui ne sont pas forcément des occasions, où on peut être plus dangereux. Mais moi, je trouve qu’on a plutôt bien réagi après le but. Ah oui, ce soir, on n’a pas réussi à marquer oui. Après, je pense qu’il faut garder cet état d’esprit, il était bon, on a fait beaucoup d’efforts, on n’a pas été récompensé ce soir », a lâché le défenseur central.

Après cette rencontre, Romain Hamouma et ses coéquipiers pointent à une piteuse quinzième position en Ligue 1 et comptent sept points d’avance (un solide matelas tout de même) sur Nîmes, qui occupe pour le moment la place de barragiste. Mais Loïc Perrin ne semble pas encore trop inquiet : « ça revient, c’est serré, mais bon à un moment donné on va bien gagner des points, non ? » Les Verts commencent déjà à regarder dans le rétro...