Période de vache maigre oblige, le dernier mercato estival de l’Olympique de Marseille made in Vincent Labrune était uniquement basé sur des recrues à très bas prix ou en prêt. Une stratégie qui a permis à Saîf-Eddine Khaoui (21 ans) de quitter la Ligue 2 et Tours pour vivre sa première expérience en Ligue 1. Un renfort surprise au coût compris entre 450 000€ et 1 M€. Peu importe pour lui puisque cinq jours après l’annonce officielle de son arrivée sur la Canebière, le milieu de terrain ne cachait pas sa joie d’avoir rallié la formation phocéenne.

« Très content de rejoindre le plus grand club français, à très vite ! », pouvait-on lire sur son compte Twitter. Méconnu du grand public, cet habituel pensionnaire de L2 vivait alors l’un des plus beaux jours de sa carrière. Mieux, certains comme son ancien coach à Tours, Marco Simone, le voyaient déjà comme une bonne affaire pour l’OM. « Si j’ai été étonné de le voir signer à l’OM ? Non, mais j’ai étonné par le prix. Je pense que Tours a fait un grand cadeau à l’OM, qui a réalisé une bonne affaire. Sa valeur est supérieure au prix auquel il a été acheté. » Un enthousiasme partagé quelques temps après par l’éphémère directeur sportif olympien Gunter Jacob. « Khaoui est un joueur pour l’avenir, il a montré de bonnes choses pendant la prépa, il n’a pas toujours été au top mais c’est logique, c’est quelqu’un qui arrive dans une nouvelle équipe. Ce qu’il a montré est prometteur, je suis convaincu qu’il fera une bonne saison. »

Une recrue envoyée en CFA

Quelques jours après ces propos, Khaoui était lancé dans le grand bain de la L1 par Franck Passi dès la première journée de championnat contre Toulouse (0-0). Une entrée en jeu à la mi-temps suivie d’une titularisation contre Guingamp (défaite 2-1) et de trois apparitions contre Lorient (2-1), Nice (2-3) et Nantes (2-1). Puis, plus rien. Souvent appelé dans le groupe, mais jamais utilisé, Khaoui n’a plus foulé de pelouse de L1 depuis le 25 septembre dernier. Passi remercié, la situation de l’ancien Tourangeau ne s’est donc pas améliorée sous l’ère Rudi Garcia qui l’a tout de même convoqué pour le Clasico face au Paris Saint-Germain (0-0).

Aujourd’hui, Khaoui peine à convaincre et doit se contenter d’aller chercher du temps de jeu en équipe réserve. Une expérience qui n’a, pour le moment, rien de concluant. Apparu face à Marignane-Gignac (2-1) et Toulon (1-2), le milieu de terrain positionné sur l’aile gauche ne brille pas. Un triste constat qu’a tenté de défendre l’entraîneur de la CFA marseillaise, David Le Frapper. « Il a bien répondu dans l’accompagnement des jeunes joueurs, dans les attitudes avec le ballon. Après, c’est un garçon qui n’a pas joué depuis un long moment, donc il faut accepter qu’il ait un peu de déchet. Mais j’ai trouvé qu’il a fait un match cohérent avec le temps de jeu qu’il a pu avoir depuis le début », a déclaré le coach de l’équipe réserve marseillaise au micro de nos confrères du Phocéen. Reste que les nouvelles ambitions marseillaises affichées depuis l’arrivée du Bostonien Frank McCourt pourraient très rapidement sonner le glas de l’aventure phocéenne pour Khaoui si aucun sursaut d’orgueil n’intervient.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10