Une petite bâche et des drapeaux aux dates des titres de champion de France de Ligue 1 à l’échauffement, des annonces répétées du speaker, une victoire en patron sans aucune contestation possible contre l’AS Monaco (3-1, 33e journée de Ligue 1)... Voilà les seuls signes du titre de champion de France du Paris SG, obtenu un peu plus tôt dans la journée après le nul du LOSC à Toulouse (0-0), entrevus ce dimanche au Parc des Princes. Avec une partie de la tribune Auteuil fermée, l’ambiance était terne alors que les Rouge-et-Bleu fêtaient, enfin, après trois tentatives ratées contre Strasbourg (nul 2-2), Lille (revers 5-1) et Nantes (défaite 3-2), le 8e titre de l’histoire du club.

Certains, comme Alphonse Areola, considèrent que les succès parisiens sont banalisés. « Les gens le banalisent mais nous, non, on est très contents de ça. (...) On a travaillé dur pour ça, du début jusqu’à maintenant, on s’est facilités cette fin de saison. On a eu quelques difficultés récemment, on est contents que ça se termine. Ce championnat, on le banalise peut-être, nous, on cravache, ça nous tient à cœur », a lâché le portier du club de la capitale, pur produit de la formation locale. Même son de cloche pour Kylian Mbappé, au micro de Canal +.

Manchester encore dans toutes les têtes

« On voulait prendre le titre, ça faisait plusieurs fois qu’on faisait faux-bond donc on est content. (...) Non, après c’est sûr qu’on est déçus pour Manchester. Mais le football continue. C’est facile de dire qu’il faut passer à autre chose mais je vais le dire quand même, il faut passer à autre chose », a confié le jeune attaquant parisien. Thomas Tuchel, interrogé en conférence de presse, n’a lui pas spécialement exprimé sa joie. « On a gagné encore, c’était important. Tout le monde veut tout gagner », s’est-il contenté de réagir.

D’autres, comme Marquinhos sont déjà dans l’analyse, conscients que l’échec en Ligue des Champions, en 8e de finale, contre Manchester United, est encore dans les têtes de tous les supporters et que ce Graal national ne pèse pas forcément bien lourd face à l’immense déception des supporters. « Je ne sais pas. Peut-être que les supporters, avec tous les investissements, pensaient à plus que le titre de champion de France », a-t-il lancé avant d’envoyer un message fort.

« Mais bon il y a un chemin, des difficultés. Même s’il y a des investissements importants, des joueurs de classe qui arrivent, il y a toute une organisation avant de conquérir le respect et d’aller plus haut. Le message que je laisse, c’est de valoriser chaque match, chaque victoire, chaque titre. Même s’il n’y a pas eu beaucoup d’ambiance, il faut le valoriser parce qu’il a été difficile à aller chercher », a-t-il conclu. Qu’en penseront les intéressés ? Les prochains rendez-vous du PSG au Parc des Princes donneront la tendance...