Au sein de l’attaque du Paris Saint-Germain, il y a deux salles, deux ambiances. Une première dans laquelle Edinson Cavani et son clan ruminent en espérant plier bagage dès cet hiver, et une deuxième où Mauro Icardi (26 ans) fait le show. Recruté par Leonardo en toute fin de mercato l’été dernier (prêté avec une option d’achat fixée à 70 M€), l’Argentin a immédiatement conquis tout son monde chez les Rouge et Bleu.

Profitant de la blessure de Cavani en début de saison, le joueur appartenant toujours à l’Inter Milan a su saisir cette opportunité pour démontrer ses talents de buteur. Avec 17 buts inscrits en 22 matches, toutes compétitions confondues, l’international albiceleste (8 capes, 1 but) a réussi le tour de force de pousser Cavani sur le banc de touche pour faire partie des fameux 4 fantastiques du PSG. Un pari réussi qui en fait l’une des très bonnes affaires du dernier mercato estival. Et aujourd’hui, tout le monde attend de savoir si Paris verrouillera ce dossier en levant l’option d’achat.

Mbappé aime jouer avec Icardi

Et si le charme d’Icardi a opéré chez les supporters, c’est aussi le cas au sein du vestiaire parisien. Interrogé par la Gazzetta dello Sport, Kylian Mbappé n’a pas tari d’éloges sur son coéquipier. « Mauro est un des meilleurs attaquants du monde, mais il est arrivé avec beaucoup d’humilité. Il s’est mis au service de l’équipe. Son style est clair : il marque des buts et il ne pense à rien d’autre quand il est dans la surface. Il a déjà marqué beaucoup de buts, ce qui prouve qu’il est déjà un élément important du Paris Saint-Germain. J’espère qu’il continuera sur ce rythme parce que nous sommes ambitieux. »

Après les compliments sur les qualités intrinsèques de l’Argentin, le natif de Bondy s’est également réjoui de pouvoir évoluer aux côtés d’un partenaire complémentaire. « Moi aussi je marque beaucoup, mais cela ne veut pas dire que je veux faire de l’ombre à mes coéquipiers. J’ai beaucoup d’affinité avec Icardi, nous avons des styles de jeu complémentaires. On le démontre avec toutes les passes décisives qu’on se fait. Le plus important, c’est de continuer comme ça durant la deuxième moitié de saison. » Et ce n’est pas Mauro Icardi ni Thomas Tuchel qui diront le contraire.