« On l’a vu ce soir, c’est un grand joueur qui, techniquement, fait la différence. Bravo à lui, tant pis pour nous. » Victime de ce samedi soir, Andy Delort s’est incliné face au talent de Neymar, brillant lors du large succès du Paris SG contre Montpellier (5-0, 22e journée de Ligue 1). Même son de cloche pour Arnaud Souquet, qui s’est souvent coltiné le crack brésilien au marquage. « Je l’ai trouvé plus concerné, plus impliqué, plus décisif. Tout ce qu’il fait, c’est pour débloquer des situations. » Brillant balle au pied, le n° 10 du PSG, dans un style rose innovant, a laissé ses adversaires sans voix. Pourtant, ces derniers ne l’ont pas ménagé.

Le public du Parc des Princes a même retenu son souffle à la pause, craignant de ne pas le voir reprendre le match après un choc violent en fin de première période. Mais l’international auriverde est revenu et a poursuivi sa démonstration technique, offrant notamment un amour de ballon en profondeur pour le quatrième but signé Kylian Mbappé et des arabesques dont lui seul a le secret. De quoi mettre ses partenaires un peu plus dans sa poche. « Encore une fois, il est sur la continuité », a lancé Idrissa Gueye, interrogé en zone mixte, avant de poursuivre.

Concerné et efficace

« Depuis qu’il est revenu de blessure, il est monté en puissance et on le voit. Il travaille à l’entraînement, donc ça se voit un peu plus sur le terrain. On aime le voir comme ça. On espère qu’il va garder sa forme du moment. On aura besoin de lui dans les grands matches », a expliqué le Sénégalais, repris par Presnel Kimpembe, lui aussi sous le charme. « C’est le Neymar qu’on aime voir, que les supporters et le club aiment voir. On a juste à avoir les yeux grands ouverts et à profiter de lui sur le terrain », a confié le défenseur central parisien.

Chahuté, le Paulista, qui organise sa fête d’anniversaire ce dimanche, a plusieurs fois discuté avec l’arbitre de la rencontre, écopant même d’un carton jaune pour une longue contestation, mais il n’est jamais sorti de son match, comme l’a souligné Thomas Tuchel en conférence de presse d’après-match. « Comme je l’ai déjà dit, il a un grand cœur et un grand sens de la justice. Je pense qu’il a un peu trop discuté. J’ai parlé avec lui à la mi-temps sur le fait de ne pas être distrait, de rester concentré, que c’était le plus important », a expliqué l’Allemand. Un message reçu 5 sur 5. Le PSG croise les doigts pour que ça dure, en Ligue des Champions notamment !