Le 31 août, l’AS Monaco scellait le retour au bercail de Tiémoué Bakayoko (25 ans) sous la forme d’un prêt avec option d’achat. Vendu en 2017 à Chelsea, le milieu de terrain français n’a pas totalement convaincu malgré un temps de jeu honorable. Prêté à l’AC Milan la saison passée, il a d’abord été épinglé par l’entraîneur d’alors Gennaro Gattuso, avant d’être régulièrement titularisé. Reparti chez les Blues, engagés dans un projet axé sur la jeunesse et le centre de formation du club, il n’entrait visiblement pas dans les plans de l’entraîneur Frank Lampard.

Alors il a décidé de revenir au sein d’un club qu’il connait bien et où il a explosé. C’est ce qu’il a expliqué aujourd’hui en conférence de presse. « Je connais la maison et je vais aider le club dans ses objectifs. J’ai pu discuter avec les gens avant mon retour et c’est une très bonne opportunité pour moi de revenir ici à l’AS Monaco », a-t-il lancé, avant de revenir sur ses deux dernières saisons.

« Je reviens avec un autre statut »

« Beaucoup diront que je recule en venant ici, et ne s’y attendaient pas. Je vois ça différemment. Je voulais jouer dans ce qui se fait de mieux en Europe. j’ai beaucoup joué la première année à Chelsea contrairement à ce qui a été dit. À l’AC Milan j’ai énormément évolué sur le football et dans la vie. Je reviens avec un autre statut, j’ai joué dans deux grands clubs ces deux dernières saisons et je veux aider le groupe », a-t-il expliqué.

Dans un groupe qui n’a jamais retrouvé la bonne carburation après son départ, Bakayoko va amener son expérience mais aussi son ambition. Même s’il a affirmé que ce n’était pas sa priorité, l’équipe de France sera dans un coin de sa tête en vue du prochain Euro. Les arrivées dans le groupe depuis un an de joueurs comme Ndombélé ou plus récemment de Guendouzi l’obligent à redevenir incontournable en club pour espérer faire partie de la future aventure.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10