Lors de ce mercato estival, le Paris Saint-Germain, cela n’aura échappé à personne, a frappé très fort. En effet, le club de la capitale a recruté deux latéraux (Dani Alves et Yuri Berchiche) mais surtout deux attaquants de calibre international avec Neymar (arraché au FC Barcelone) et Kylian Mbappé (AS Monaco). On a déjà eu l’occasion de les voir lors de la rencontre face au FC Metz (5-1) et nous dirons que le score parle de lui-même et Mbappé et Neymar ont tous deux scoré.

Pourtant, il reste un poste où le Paris Saint-Germain n’a pas réussi ce qu’il souhaitait. Que ce soit à cause des exigences des clubs vendeurs ou à cause du Fair-Play Financier. En effet, Antero Henrique, le décideur parisien, s’est heurté au refus de Monaco concernant Fabinho tandis que Danilo Pereira (FC Porto) n’est pas venu non plus garnir l’effectif au milieu de terrain, d’Unai Emery. Le technicien basque avait pourtant érigé le recrutement d’un joueur dans l’entrejeu en priorité.

Le PSG est arrivé trop tard

Ce matin, le Journal du Dimanche révèle une anecdocte qui devrait faire grincer des dents les supporters du Paris Saint-Germain qui suivent avec attention la Bundesliga. En effet, le PSG aurait pu compter dans ses rangs depuis l’été 2016, le milieu de terrain du RB Leipzig Naby Keita. Lors de ce mercato estival-là, les dirigeants de la formation de la Ville Lumière se rendent en Autriche pour négocier avec le Red Bull Salzbourg. Mais on leur fait entendre, selon l’hebdomadaire, que le joueur est « réservé » pour 15 millions d’euros à sa franchise allemande.

Pourtant, Naby Keita a évolué dans l’Hexagone. En effet, il jouait entre 2013 et 2014 du côté d’Istres et les prétendants (Bordeaux, Montpellier, Guingamp et Monaco) ont alors refusé de mettre la somme qu’exigeait le club du sud de la France (500 000 euros) pour le laisser partir. L’année prochaine, le milieu de terrain guinéen jouera en Premier League avec Liverpool après une cour très assidue de Jürgen Klopp. Le montant de la transaction ? 75 millions d’euros bonus inclus d’après la presse allemande. La France et surtout le PSG sont bien passés à côté d’un pépite.