C’est tout l’OM qui commence à s’impatienter. Annoncée pour le 15 avril, la nomination du futur entraîneur de l’OM n’en finit plus d’être repoussée. Vincent Labrune l’a constaté et expliqué, c’est bien la rigueur de Marcelo Bielsa, grand favori, qui ralentit le processus. Rentré au pays pour réfléchir à la proposition marseillaise, l’entraîneur argentin serait en train de constituer son staff, selon les informations des médias argentins. Preuve que cela sent plutôt bon pour l’OM.

Sauf que Bielsa rencontre des difficultés inattendues dans sa recherche d’adjoints. Dès le début, le nom de Gabriel Heinze, ancien Marseillais, est sorti du chapeau. Il va raccrocher les crampons à l’issue de la saison et connait aussi bien Bielsa que l’environnement phocéen. Sauf que, selon les informations du journal Olé, il a refusé la proposition d’El Loco de devenir son adjoint à l’OM. Il veut privilégier son avenir aux Newell’s Old Boys, où il souhaite devenir entraîneur de l’équipe jeune.

Un revers qui explique la multiplication des rumeurs sur les arrivées possibles d’anciens Argentins passés par l’OM dans le staff de Bielsa. Les noms de Bernardi et Berizzo ont ainsi été cités. Bielsa, s’il semble bien parti pour dire oui à l’OM, a déjà essuyé deux autres refus : Luis Bonini et Claudio Vivas, deux anciens collaborateurs, ont choisi de garder leur poste actuel. Rien n’est donc simple pour Bielsa, qui veut bâtir son staff avant de donner sa réponse à l’OM. Arrivera-t-elle ce week-end comme espérée ?