À l’Olympique de Marseille, les chantiers sont nombreux dans ce mercato hivernal. Le club phocéen se cherche des latéraux, et les noms de Jordan Amavi à gauche et de Mathieu Debuchy à droite ont été cités dans les travées de l’Orange Vélodrome. Dans l’entrejeu, l’actuel sixième de Ligue 1 veut apporter de l’expérience et de la grinta, et c’est ainsi que John Obi Mikel (Chelsea) ou Mathieu Flamini (Crystal Palace) plaisent au propriétaire Frank McCourt et ses équipes. Mais devant aussi, ça va bouger sur le Vieux-port.

Et pour cause, si Bafétimbi Gomis a tenu son rang dans cette première partie de saison (10 buts et 2 passes décisives en 18 matches de L1), son remplaçant désigné, Aaron Leya Iseka, a lui disparu des radars et n’a jamais trouvé le chemin des filets hormis avec la réserve évoluant en CFA (3 réalisations). Le Belge ne sera d’ailleurs pas conservé, et le directeur sportif Andoni Zubizarreta doit trouver un nouvel atout offensif pour satisfaire les attentes de son entraîneur Rudi Garcia. Depuis quelques jours, une piste attire l’attention, et mène à Grégoire Defrel.

L’OM ne laisse pas insensible Defrel

Présent à Sassuolo depuis maintenant un an et demi, le Français réalise de très belles choses de l’autre côté des Alpes, comme en attestent ses quelques 13 buts en 50 matches de Serie A disputés avec la formation d’Émilie-Romagne. Joint par nos soins, son agent Giampiero Pocetta fait le point : « Il est vrai que Marseille est intéressé. C’est un club très important. Qu’un club de cette dimension s’intéresse à Grégoire, ça fait plaisir. Et puis, l’entraîneur Rudi Garcia est connu ici en Italie, le fait qu’il fasse part de son désir pour Grégoire est également un facteur important », souligne celui qui s’occupe de l’attaquant de 25 ans.

Arrivé en Italie en 2009, celui qui est également dans le viseur de formations anglaises et de l’AS Roma envisage-t-il un retour en France comme une priorité ? « On ne peut pas parler de priorité. Il faut plutôt déjà faire le point avec Sassuolo. Le club connaît l’importance de Grégoire, et c’est compliqué de le laisser filer en plein hiver. Après, concernant Grégoire, face à de tels intérêts, il est naturel de vouloir les prendre en considération pour encore franchir un palier », analyse son agent, avant de dévoiler une information de taille quant aux prétentions financières de Sassuolo dans ce dossier : « Je peux vous dire, ça date d’il y a quelques jours seulement, qu’ils ont refusé une offre de 30 M€ en provenance de Chine ». L’OM sait à quoi s’en tenir...