Une douce revanche. Envoyé à l’OGC Nice en prêt la saison passée, Valère Germain (26 ans) a brillé aux côtés d’Hatem Ben Arfa & co. L’attaquant, sur la lancée de ses prestations abouties (14 buts et 6 passes décisives en 38 apparitions en Ligue 1), est revenu gonflé à bloc à l’AS Monaco. Pourtant, en début de mercato, son club formateur semblait hésiter à son sujet alors que plusieurs clubs se manifestaient plus ou moins concrètement (Betis Séville, Southampton, etc.).

L’Équipe laisse entendre aujourd’hui que l’attaquant a levé les derniers doutes. « Il était inquiet il y a quelques temps, là il est épanoui. Il voulait avoir des certitudes. On lui fait confiance, c’est à lui de jouer », résume Bruno son père dans les colonnes du quotidien sportif. Titularisé depuis le début de la préparation en soutien de Radamel Falcao dans un 4-4-2, l’attaquant est en pleine forme, comme le prouve son doublé en Ligue des Champions contre Fenerbahçe (3-1, 3e tour préliminaire retour).

Du coup, une prolongation de contrat (son bail court jusqu’en juin 2017) serait même à l’étude. « C’est dans les tuyaux. Ce serait une belle récompense », a confié son paternel, sous conditions. L’ASM doit lui montrer « qu’elle veut en faire un homme fort du club ». Vu l’actuel rendement de ses concurrents (Vagner Love, Carrillo, etc.), Monaco et Leonardo Jardim ne devraient pas hésiter très longtemps.