« On n’a jamais pensé à un départ. On avait même un accord pour regarder ce qu’on pouvait faire pendant la saison. Là, c’est plus clair par rapport au futur du jouer. On doit analyser tout ça avec beaucoup de respect, par rapport à son histoire. Le club n’a jamais pensé à ça mais on écoute par respect pour lui. » La déclaration de Leonardo hier en conférence de presse après la qualification parisienne en 8e de finale de Coupe de France n’est pas passée inaperçue. Dans le clan Cavani y compris.

On peut même affirmer qu’elle a un peu tendu un dossier déjà assez complexe. L’Equipe indique ce soir que du côté du clan du joueur, on a été surpris par cette sortie médiatique du directeur sportif brésilien. Il faut dire qu’elle sous-entend qu’il y avait une possibilité de prolonger en fin de saison, chose qui n’a jamais été proposée par le PSG, malgré les nombreux appels du pied du meilleur buteur de l’histoire du club.

L’Atlético ne mettra pas plus de 15 M€

Leonardo n’a qu’un seul but dans cette stratégie, celle de reprendre la main dans ce dossier. Il rejette ainsi la balle dans le camp d’Edinson Cavani et un peu la faute sur lui en l’accusant de vouloir partir à tout prix dès cet hiver, alors que de grandes échéances arrivent, et qu’il ne lui reste que six mois de contrat. Ainsi, le joueur a la sensation d’être un peu le dindon de la farce. D’une part, il comptait initialement aller au bout de son contrat, et surtout que comme le précise L’Equipe, c’est Leonardo qui aurait contacté le premier l’Atlético de Madrid à la fin décembre pour connaître leur position.

Depuis les Colchoneros ont bien fait une proposition de 10 M€, qui a été refusée par la direction parisienne. Face à leurs finances qui sont loin d’être extensibles après un mercato estival ambitieux, ils hésitent à revenir à la charge et n’aligneront pas plus de 15 M€, croit savoir le média français. Il faudra faire vite car le marché des transferts ferme ses portes dans dix jours maintenant et le PSG aura lui aussi besoin de temps pour se retourner afin de trouver un nouvel avant-centre. Le feuilleton est sans doute loin d’être terminé.