Ce soir, le Paris Saint-Germain s’est qualifié pour les huitièmes de finale de la Coupe de France. Au tour suivant, les champions de France en titre affronteront d’ailleurs la formation de National, Pau. Mais dans les coursives du stade du Moustoir, l’annonce d’une prise de parole de Leonardo, le directeur sportif du PSG, a rapidement agité tous les médias. Et sans surprise, le dossier Cavani a été abordé avec le Brésilien. Pour rappel, El Matador est devenu un remplaçant de luxe dans la capitale et l’Atlético de Madrid aimerait bien le relancer en Liga.

Mais jusqu’à présent, le doute subsistait sur les envies réelles de l’Uruguayen concernant le mercato, étant donné que ni lui, ni son club n’avait publiquement fait d’annonce forte. Ce soir, c’est chose faite. « On a toujours dit la même chose par rapport à Cavani. Des joueurs comme lui, ou il va rester heureux ou le jour où il va partir doit être comme ça. Aujourd’hui, il a demandé à partir. On étudie la situation. C’est vrai qu’on a eu une proposition de l’Atlético de Madrid mais on n’a pas retenu de proposition financière importante. On se doit d’écouter Cavani. Je ne sais pas comment ça va se finir. On est un peu plus distant avec l’Atlético, on n’a pas eu de contact ces derniers jours », a-t-il déclaré, avant de poursuivre.

Draxler pour remplacer Cavani ?

« On n’a jamais pensé à un départ. On avait même un accord pour regarder ce qu’on pouvait faire pendant la saison. Là, c’est plus clair par rapport au futur du jouer. On doit analyser tout ça avec beaucoup de respect, par rapport à son histoire. Le club n’a jamais pensé à ça mais on écoute par respect pour lui ». Prêt à écouter son attaquant, Leonardo va-t-il pour autant accéder à ses demandes ? En effet, si Cavani plie bagage, Paris va se retrouver avec un attaquant de classe en moins. Mais visiblement, Leonardo a peut-être une petite idée à ce sujet.

« C’est une bonne question. C’est un groupe vraiment complet. L’idée était de ne jamais le faire partir. Mais on a beaucoup d’alternatives. Je vois bien Draxler. Il n’a pas trop joué mais dans une saison, il est important aussi. Après on a des joueurs qui peuvent jouer partout. Honnêtement, c’est difficile de remplacer un joueur comme Cavani. On doit décider avec lucidité. Là, c’est clair, le joueur a envie de partir. Nous on écoute pour voir. Mais on ne veut pas influencer le groupe ».