Cet été, encore une fois, plusieurs bouleversements sont à prévoir au sein du Paris Saint-Germain. À commencer par l’entraîneur. Miné par un nouvel échec européen malgré l’excellent parcours national (champion de Ligue 1, vainqueur du trophée des Champions et de la coupe de la Ligue, une 1/2 finale de coupe de France à jouer), Unai Emery ne devrait pas être reconduit dans ses fonctions. Libre de tout contrat en juin prochain, l’Espagnol serait remplacé par Thomas Tuchel. Toujours en interne, le statut de l’actuel directeur sportif Antero Henrique pourrait également être remis en cause en cas d’arrivée de Tuchel dont le désir serait d’avoir les pleins pouvoirs.

Enfin, l’effectif rouge-et-bleu devrait lui aussi subir quelques modifications. Et non des moindres. Si l’avenir de Neymar a longtemps fait parler, aujourd’hui, il n’est pas exclu de voir surtout des cadres du vestiaire partir. Une volonté d’écrire un nouveau chapitre confirmée par RMC. Premier concerné : Javier Pastore. À 28 ans, l’Argentin est le premier historique de l’ère QSI. Recruté en 2011 à Palerme, El Flaco a été l’un des premiers à croire au nouveau projet parisien. Malheureusement pour lui, et pour le PSG, ses prestations ont trop souvent été irrégulières. Sans compter sur d’innombrables blessures.

Paris prêt aussi à se séparer de Thiago Silva ?

Devenu remplaçant, l’international albiceleste était déjà tout proche d’un départ l’hiver dernier. Le voir être poussé vers la sortie n’a donc rien de surprenant à un an du terme de son contrat, même si l’intéressé a récemment déclaré qu’il serait prêt à rempiler. « Je ne sais pas si je vais rester ou pas. J’ai besoin d’entendre des choses claires de la part du club, de la part de l’entraîneur, que ce soit Emery ou quelqu’un d’autre. J’ai besoin d’avoir les choses claires. Si on me dit : "tu vas rester pour être remplaçant", et que je reste, je suis conscient de ce que je vais faire et je serais à 100 % comme remplaçant. Ou titulaire, on ne sait pas », indiquait-il au sortir du triomphe parisien face à Monaco (7-1). Courtisé en Espagne où Valence lui fait les yeux doux, Pastore semble bel et bien arriver au terme de son aventure francilienne.

Autre cas, celui du capitaine Thiago Silva. À 33 ans, le Brésilien est l’un des piliers du vestiaire et du projet parisien. Lié aux Rouge-et-Bleu jusqu’en 2020, O Monstro a démontré qu’il restait le meilleur à son poste en Ligue 1. Seul souci pour lui, ses gros ratés sur la scène européenne, dont le fiasco de Barcelone en 2017, ont déjà failli lui coûter sa place l’été dernier lorsque Emery souhaitait engager un défenseur central de renom. Maintenu de justesse dans son rôle de capitaine, Thiago Silva ne serait plus assuré de pouvoir poursuivre l’aventure et même de prolonger, un souhait qui lui tient à cœur. Récemment, le média brésilien UOL affirmait d’ailleurs que le sort du joueur serait confié au futur coach du nouveau champion de France.