Equipe type des joueurs sans contrat L1

- Teddy Richert (gardien de but, 37 ans, ex-Sochaux) : après une saison éprouvante au FC Sochaux, la pire de sa carrière selon ses dires, Teddy Richert avait décidé de refuser la prolongation de contrat que lui offrait le club doubiste. Libre de tout contrat, le portier de 37 ans n’entend pas raccrocher les crampons. Le meilleur gardien de L1 en 2007 souhaite s’offrir un dernier challenge en L1. Avis aux amateurs.

- François Clerc (latéral droit, 29 ans, ex-Nice) : après deux bonnes saisons du côté de Nice et 61 matches de L1, François Clerc a quitté le club azuréen. La faute sans doute à l’arrivée de Claude Puel. À 29 ans, l’ancien international tricolore ne manque pas de propositions. L’Atlético Madrid, le Genoa, le Torino, West Ham, l’Espanyol, Reading et plus récemment Evian TG seraient sur les rangs.

- Jeremy Brechet (défenseur central, 32 ans, ex-Sochaux) : après une saison quasi blanche avec Sochaux (4 matches de L1) après plusieurs pépins physiques, l’ancien joueur du PSV Eindhoven et de l’Inter Milan a préféré rejeté une offre de prolongation de contrat dans l’espoir de dénicher un dernier challenge.

- Djimi Traoré (défenseur central, 32 ans, ex-OM) : ancien vainqueur de la Ligue des Champions avec Liverpool, le solide défenseur malien attendait beaucoup de son expérience à l’OM. Mais entre prestations décevantes et blessures, l’expérience de Traoré sur la Canebière va se transformer en un véritable cauchemar, une saison qui n’est pas sans rappeler son échec à l’AS Monaco. À 32 ans, il va une nouvelle fois tenter de se relancer. Seul problème, les candidats ne se bousculent pas au portillon.

- Jeremy Berthod (latéral gauche, 28 ans, ex-Auxerre) : considéré comme un grand espoir à son poste à ses débuts à l’OL, Jeremy Berthod n’a jamais confirmé ses bonnes dispositions. Après une saison calamiteuse avec l’AJA et une relégation en L2, la réputation de l’ancien Lyonnais a été sacrément égratignée, si bien qu’aucune offre ne lui a encore été formulée.

- Julien Sablé (milieu défensif, 31 ans, ex-Nice) : « La conjoncture est très difficile, il faut être honnête : les clubs doivent vendre avant d’acheter, c’est un marché qui prendra plus de temps pour moi. » Voilà ce que déclarait l’ancien milieu de terrain de l’OGC Nice il y a quelques jours. Libéré du club azuréen, l’ancien chouchou de l’ASSE se retrouve pour la première en difficulté et sans club. En difficulté depuis plusieurs saisons, Sablé espère qu’il parviendra à retrouver une place de choix dans un club de L1.

- Carlos Sanchez (milieu défensif, 26 ans, ex-Valenciennes) : considéré comme l’un des meilleurs milieux de terrain de L1, Carlos Sanchez possède l’avantage non négligeable d’être libre de tout contrat. Mais l’international colombien entend bien monnayer au mieux son statut d’agent libre. Inaccessible pour les clubs français, son avenir pourrait se situer du côté de la Premier League. Mais même Reading s’est cassé les dents sur les exigences salariales de l’ancien Valenciennois qui réclame 50 000 € par semaine.

- Stéphane Dalmat (milieu droit, 33 ans, ex-Rennes) : « j’arrive en fin de carrière, j’ai envie de me faire plaisir. Je suis aussi à un âge où je sais que la suite passe par l’étranger, dans un pays du Golfe, en Chine ou aux États-Unis. » Conscient de sa proche fin de carrière, l’ancien joueur de l’Inter Milan n’a plus envie d’assumer les contraintes d’un club de haut niveau en Europe. À 33 ans, il rêverait de rejoindre une destination exotique.

- Jean-Philippe Sabo (milieu gauche, 25 ans, ex-OM) : s’il ne totalise que 4 matches en L1 avec l’OM, Jean-Philippe Sabo a déjà disputé deux saisons pleines en L2 avec Montpellier et Ajaccio. Libéré de son contrat avec le club phocéen, Sabo va pouvoir enfin choisir un club qui lui offrira plus de temps de jeu. Plus occupé par son mariage avec l’ancienne compagne de Bolo Zenden, Sabo va désormais pouvoir s’occuper de son avenir. Nantes l’a récemment sondé, mais le gaucher marseillais espère malgré tout trouver une formation de L1.

- Yannis Tafer (attaquant, 21 ans, ex-OL) : celui qui était considéré il y a peu comme le nouveau Karim Benzema, la carrière au plus haut niveau de Yannis Tafer a fait Pschittt. Auteur d’une saison blanche avec le club rhodanien, l’international espoir tricolore est donc sur le marché et attend désespérément des offres concrètes. À 21 ans, il espère encore pouvoir se relancer…

- Ireneusz Jelen (attaquant, 31 ans, ex-LOSC) : arrivé au LOSC avec le fol espoir de rebondir après une dernière année difficile à l’AJA, Ireneusz Jelen n’est pas parvenu à ses fins. Trop lent, maladroit devant le but, l’attaquant polonais a traversé cette saison comme une âme en peine en étant même relégué en quatrième position sur la hiérarchie des attaquants derrière Roux, De Melo et Bruno. Non conservé par le club nordiste, Jelen cherche à rebondir et veut rester en France. « Je ne vais pas cacher que je souhaiterais rester en France. J’ai vécu dans ce pays pendant six ans et je connais très bien la France. Je me suis très bien adapté ici. »