S’il y a un joueur qui crève l’écran cette saison à Nice, c’est bien Youcef Atal. Homme providentiel du club azuréen, le latéral droit algérien affole les défenseurs et s’est souvent mué en passeur décisif pour son club. Suffisant pour voir toute l’Europe à ses pieds à quelques encablures du début du mercato estival. Véritable révélation de la saison 2018/2019 de Ligue 1, Youcef Atal sera sans doute l’un des joueurs les plus sollicités lors du prochain mercato.

Arrivé chez les Aiglons en provenance de Courtrai l’été dernier, le latéral droit algérien a fait passer des soirées terribles à bon nombre de défenseurs adverses à commencer par Juan Bernat, malmené le 4 mai dernier au Parc des Princes par la vitesse, la hargne et le talent du virevoltant international algérien qui a déjà marqué 6 buts en L1 dont un triplé retentissant face à Guingamp le 28 avril dernier. Des performances régulières au plus haut niveau du championnat de France qui ont éveillé l’intérêt de nombreux clubs européens.

Priorité à Nice

En France, par exemple, le Paris Saint-Germain scrute avec attention le Niçois. En Espagne, l’Atlético de Madrid est peut-être la formation la plus assidue aux prestations de l’Aiglon, les Colchoneros ayant supervisé à de très nombreuses reprises le Fennec. En Italie, le nom du Napoli est également associé. « Nous attendrons de voir en priorité quel est le projet concret à Nice qui est son club et pour lequel nous avons le plus grand respect. Il y a des contacts avec beaucoup de clubs. Naples ? Je préfère ne pas parler du club en particulier. Atal a le niveau pour jouer la Ligue des Champions », a déclaré la société gérant les intérêts du joueur, Grinta.

Cependant, malgré une côte grimpant en flèche et des courtisans très nombreux, Youcef Atal ne compte pas se presser pour décider de quoi son avenir sera fait. Une situation plutôt logique quand on sait que les différentes parties vont attendre la fin de la Coupe d’Afrique des Nations et la performance de l’Algérie pour avancer leurs pions. Déjà estimé à 30 M€, le joueur de 23 ans pourrait donc profiter de la compétition africaine pour voir son prix exploser. Une fois la CAN passée, il sera temps de se mettre autour de la table pour parler avenir…