Le PSG lance une semaine décisive sur le mercato. À quelques jours de la fermeture du marché des transferts, le club de la capitale est encore en plein flou sur quelques dossiers d’importance. Depuis hier, les dirigeants travaillent de concert avec ceux de la Juventus pour un échange entre Layvin Kurzawa et Mattia De Sciglio. Thomas Tuchel a lui-même confirmé cette information en conférence de presse, tout en indiquant que face à cette situation, il avait décidé de se passer des services du latéral gauche demain à Lille (match à suivre en live commenté sur notre site), alors même que Juan Bernat est lui blessé et forfait.

« Layvin, oui mais ce n’est pas encore décidé. Il y a des choses entre des clubs et Layvin mais il est là. C’est notre joueur mais des choses ne sont pas décidées. Les choses ne sont pas claires et pour cela il ne sera pas dans le groupe demain. C’est un peu la même chose pour Edi (Cavani), je peux le dire honnêtement. Il a fait l’entraînement avec nous (ce matin), il est bien mais la situation entre Edi et un autre club, ce n’est pas clair. Pour cela, il n’est pas disponible pour demain » ne s’est pas caché l’entraînement allemand, qui devra également compter sur les forfaits de Marquinhos et Kehrer.

Tuchel ne fera pas jouer Kurzawa ni Cavani à Lille

Voilà que le PSG, en cas de départ d’un des deux joueurs, ou des deux joueurs, devra trouver le ou les remplaçants. Il faudra faire vite même si des noms sont déjà apparus dans la presse européenne. Kurzawa devrait lui être remplacé numériquement par De Sciglio donc si l’accord va au bout avec la Juventus mais pour Cavani, la mission s’annonce plus délicate. Pierre-Emerick Aubameyang a été cité dernièrement, comme nous le révélions hier soir. Tuchel a lui confirmé qu’il fallait recruter en cas de départ.

« Je pense que le club va acheter un ou deux autres joueurs. C’est comme ça. C’est une décision pour le match de demain. Pour Layvin, c’est une situation très courte. C’est arrivé hier ou avant-hier. Je pense que c’est nécessaire seulement pour demain, le temps qu’il réfléchisse. Pour Edi, c’est plus long. Il a fait l’entraînement, il n’est plus blessé mais on a décidé qu’il ne serait pas disponible car sa situation n’est pas claire. Mais je suis calme. » Alors que les positions de l’Atlético de Madrid et du PSG ne sont pas encore rapprochées, le départ du meilleur buteur de l’histoire du club français (198 réalisations) est tout de même hautement probable d’ici la fin du mercato.