Deux candidats, une seule place en finale. Au lendemain de la magnifique victoire de Liverpool contre le FC Barcelone (0-3 à l’aller, 4-0 au retour), l’Ajax Amsterdam et Tottenham se retrouvaient, cette fois-ci à l’Amsterdam ArenA, pour leur demi-finale retour de Ligue des Champions. Qui allait donc rejoindre les Reds de Jürgen Klopp en finale ? À l’aller, les Lanciers s’étaient imposés sur la pelouse des Spurs (1-0) grâce à Donny van de Beek. Du coup, les hommes d’Erik ten Hag n’avaient plus qu’à confirmer ce bon résultat pour valider leur place en finale. En face, les troupes de Mauricio Pochettino devaient donc inverser la tendance hors de leurs terres. Une mission loin d’être simple. Côté amstellodamois, l’entraîneur néerlandais gardait son 4-3-3 et Mazraoui effectuait son retour dans le onze de départ, Veltman ayant débuté à l’aller. Dans les rangs londoniens, le technicien argentin alignait un 4-4-2 et titularisait Sissoko ainsi que Son.

Bien organisés, les locaux prenaient, comme d’habitude, possession du ballon. Et après une première parade exceptionnelle de Lloris sur une frappe de Tadic (4e), Tottenham craquait sur le corner. Schöne déposait le ballon sur De Ligt qui sautait plus qu’Alli pour ouvrir le score (5e, 1-0). Dos au mur, les Spurs réagissaient alors rapidement. Son déboulait côté gauche et trouvait le poteau (6e). Suite à cette ouverture du score, les visiteurs dominaient globalement, avec une forte possession de balle et un bon pressing. Servi dans la surface, Son tombait cette fois-ci sur Onana (23e). Dans un temps-fort, les joueurs de Mauricio Pochettino insistaient et Eriksen envoyait lui aussi une frappe sur le portier adverse (24e). Malgré tout, les Lanciers ne semblaient pas en difficulté. Sur leurs offensives, ces derniers créaient automatiquement le danger, à l’image de Tadic qui se jouait d’Alderweireld avant de croiser un peu trop sa frappe du gauche (30e). Un nouvel avertissement donc avant le deuxième but.

Tottenham signe une incroyable remontada !

Car cinq minutes plus tard, le public de l’Amsterdam ArenA exultait une nouvelle fois. Complètement dépassé, Trippier laissait encore des espaces dans son couloir et van de Beek en profitait pour servir Tadic qui donnait le ballon à Ziyech. Le Marocain ne se posait aucune question et décochait une belle frappe du gauche qui terminait au fond des filets (35e, 2-0). Les locaux étaient donc devant à la pause. Pour tenter de rebooster son équipe, Mauricio Pochettino lançait alors Llorente à la place de Wanyama (46e). Et après une reprise d’Alli (32e), les Spurs relançaient tout ! Au terme d’une magnifique contre-attaque, Alli servait Lucas Moura qui ajustait Onana d’une frappe du pied gauche (55e, 2-1). Malheureusement pour l’Ajax, le show de l’ancien Parisien ne faisait que débuter. Car quatre minutes plus tard, ce dernier marquait un doublé. Après une parade d’Onana devant Llorente, Lucas Moura retrouvait le cuir, dribblait quelques adversaires et catapultait le ballon au fond des filets d’une frappe puissante (59e, 2-2). En seulement quatre minutes, les Spurs faisaient donc douter les Lanciers. Du coup, Erik ten Hag réalisait des changements. Et ses joueurs poussaient pour reprendre l’avantage.

La reprise de Blind passait cependant à côté, tandis que Ziyech ne cadrait pas sa tentative du gauche, qui frôlait le montant opposé (63e). Derrière, De Ligt sauvait les siens devant Lucas Moura (64e). En fin de match, le ballon passait rapidement d’un camp à l’autre. De Ligt (71e) et Alderweireld (74e) n’accrochaient pas le cadre, alors que Ziyech envoyait lui sa frappe sur le montant opposé de Lloris (79e). Dans une ambiance irrespirable, les deux formations tremblaient de plus en plus. Sur un corner, Vertonghen trouvait la barre transversale avant de voir Blind sauver l’Ajax sur sa ligne (87e). L’Ajax jouait de son côté les contres mais De Jong (91e) ou encore Ziyech (90e+3) ne marquaient pas ce troisième but si précieux. Les Lanciers tenaient tout de même leur qualification... jusqu’à la 90e+6 ! Sur un long ballon, Alli déviait le cuir vers Lucas Moura. L’ancien Parisien rentrait dans la surface et ajustait Onana une troisième fois pour délivrer les Spurs (2-3) ! Au terme d’un match incroyable, Tottenham renversait donc l’Ajax Amsterdam pour rejoindre Liverpool en finale ! On aura donc le droit à une finale 100% anglaise.

Revivez le film de la rencontre sur notre live commenté.

L’homme du match : Lucas Moura (10) incroyable, magique, grandiose. Que dire de la performance de l’ancien joueur du PSG ? Placé à la pointe de l’attaque des Spurs, le Brésilien a montré de belles choses en première période malgré quelques erreurs dans le dernier geste. La suite, tout le monde la connaît. Sur une contre-attaque, il a d’abord relancé les siens (55e) avant de doubler la mise après une petite série de dribbles (59e). Toujours présent sur la pelouse, il a terminé le travail en ajustant une troisième fois Onana (90e+6), délivrant les Spurs et réalisant quasiment à lui seul cette remontada historique !

Ajax Amsterdam

- Onana (5) : le gardien camerounais a plutôt bien fait son travail, en se couchant sur une frappe de Son (23e), en captant un tir d’Eriksen (24e), en se détendant magnifiquement sur une tentative d’Alli (53e) et en repoussant sur la barre une tête de Vertonghen (87e). Sa responsabilité n’est pas engagée sur les trois buts, devant s’incliner sur les duels face à Lucas (2-1, 55e et 2-3, 90+6), et il pensait avoir réalisé le plus dur face à Llorente sur l’égalisation, mais une mésentente avec Schöne a permis à Lucas de mettre la balle au fond des filets (2-2, 59e).

- Mazraoui (4) : il a eu beaucoup de travail ce soir, avec de nombreuses offensives de Tottenham qui sont passées par son côté, et a souvent été débordé par la vitesse des attaquants adverses comme Son. Offensivement, il a su se montrer intéressant, et sa belle passe pour Dolberg aurait mérité une meilleure conclusion (3e).

- De Ligt (5,5) : sa première période a été quasiment parfaite, lui qui a tenu la baraque, grâce aussi à la maladresse des attaquants de Tottenham. Le capitaine a su se jouer du marquage de Trippier pour ouvrir le score de la tête devant Alli (1-0, 5e), lançant parfaitement la soirée des Lanciers. Son centre-tir a également apporté des frissons à la défense des Londoniens (71e). Mais il a souffert défensivement dans le second acte, surtout face à l’activité de Lucas, et il est fautif sur le premier but du Brésilien (2-1, 55e), puisqu’il a trop avancé dans le camp adverse pour pouvoir revenir en défense.

- Blind (5) : le Néerlandais a bien repoussé les assauts adverses en première mi-temps, mais il a comme son coéquipier De Ligt pris l’eau au retour des vestiaires, mis à mal notamment par le bon placement de Llorente entre les lignes et la percussion de Lucas Moura. Il a sauvé un ballon de Vertonghen sur sa ligne à la 87e minute.

- Tagliafico (4,5) : l’Argentin a globalement bien tenu son côté gauche, effectuant plusieurs bons retours et gagnant la majorité de ses duels. On l’a en revanche perdu de vue en fin de partie lorsque Tottenham a poussé pour inscrire le troisième but.

- Schöne (5,5) : sa première période a été bonne, avec une bonne activité dans l’entrejeu et un ballon qu’il dépose sur la tête de De Ligt pour l’ouverture du score (1-0, 5e). Un peu plus en souffrance au retour des vestiaires, il a bien contré une percée de Son sur la droite de la surface (51e), mais a fait une grossière erreur sur le second but de Lucas (2-2, 59e), en empêchant Onana de se saisir du ballon. Remplacé par Joël Veltman (60e), qui a été positionné dans le couloir droit, mais n’a pas su repousser les offensives de Tottenham en fin de rencontre.

- De Jong (4,5) : le futur Barcelonais a bien fait son job au milieu de terrain en première période, récupérant plusieurs ballons importants et étant souvent à l’origine des offensives de l’Ajax. Mais, comme le reste de l’équipe ajacide, il a été débordé par l’activité de Tottenham en seconde période, comme sur le second but de Lucas (2-2, 59e), où il se fait mystifier par le Brésilien.

- Van de Beek (5,5) : le Batave a encore été le meilleur milieu de terrain de l’Ajax, apportant beaucoup de danger aux abords de la surface de Tottenham, en distribuant plusieurs bons ballons aux trois attaquants, comme cette passe pour Ziyech qui a envoyé une frappe sur le poteau (79e). Mais il n’a toutefois pas su autant imposer sa patte que lors du match aller, où il avait réalisé une superbe performance. Erik ten Hag l’a remplacé par Lisandro Magallán (89e) pour apporter un apport défensif, ce qui n’a pas empêché Lucas d’inscrire le troisième but des siens (2-3, 90+6e).

- Ziyech (6) : encore une belle activité du numéro 22 marocain ! Comme souvent, il n’a pas ménagé ses efforts, que ce soit offensivement ou défensivement, où il a souvent apporté un soutien précieux à Mazraoui. Il a permis aux siens d’enfoncer le clou, grâce à sa superbe frappe qui est allée se loger au fond des filets de Lloris (2-0, 35e). Sa seconde période a été un peu moins bonne, et il aurait pu marquer le troisième but qui aurait rassuré les Lanciers, mais il a tiré à côté des cages adverses (63e) avant de trouver le poteau (79e) et de voir sa tentative repoussée par Lloris (90+3e). Il a pris un jaune pour une béquille sur Danny Rose (77e).

- Dolberg (2) : celui qui a remplacé David Neres, blessé, a été invisible ce soir, ne touchant pratiquement aucun ballon et ne sachant pas où se positionner dans la défense des Spurs. Sur l’une des rares actions qu’il a eu, il a mal négocié dans la surface un bon ballon de Mazraoui (3e). Il a également été averti pour une faute sur Danny Rose (50e). Sa terne performance de ce soir ne devrait pas lui permettre de bousculer la hiérarchie des attaquants amstellodamois. Remplacé logiquement par Daley Sinkgraven (67e), qui n’a quasiment pas existé, et aurait pu avoir une belle occasion de but si Tadić ne lui avait pas piqué la balle (70e).

- Tadić (4,5) : repositionné sur l’aile suite à la blessure de Neres, le Serbe a su se montrer dangereux et a distribué plusieurs passes intéressantes à ses coéquipiers, comme ce ballon en retrait pour Ziyech sur le second but (2-0, 35e), ou un centre non converti par le Marocain (63e). Ses tirs n’ont toutefois pas réussi à percer les filets des Spurs, puisque Lloris a repoussé magnifiquement le premier (4e), son second a flirté avec le poteau droit adverse (30e). Il a gâché une occasion sur son troisième, en ne laissant pas la balle à Sinkgraven, qui était en meilleure position de frappe (70e), et a vu sa quatrième tentative passer à gauche des buts (90+3e).

Tottenham

- Lloris (7) : le capitaine des Spurs a très bien débuté son match avec une parade incroyable sur une frappe de Tadic (4e) mais derrière, il a encaissé deux buts. Sur le coup de tête de De Ligt, il n’a rien pu faire (6e), tout comme sur la frappe enroulée de Ziyech, parfaitement placée (35e). Malgré les nombreuses tentatives de l’Ajax après la pause, il n’a pas eu à s’illustrer, sauf sur un centre-tir puissant de De Ligt (71e). En fin de match, il a encore sauvé les siens sur une nouvelle tentative du Marocain (90e+3). Un très bon match de la part du Français.

- Trippier (5) : si l’Ajax Amsterdam a fait la différence en première période, c’est aussi grâce au mauvais travail du latéral anglais. Face à Tadic et les Lanciers, il n’est jamais rentré dans son match. Sur l’ouverture du score, il a par exemple lâché le marquage (5e), avant de laisser de nombreux espaces dans son couloir, comme sur le but de Ziyech (35e). Après la pause, il a cependant montré un autre visage. Offensif, il a centré sur le deuxième but des siens (59e). Et derrière, il a terminé par un sauvetage devant Tadic (70e). Remplacé par Lamela (81e).

- Alderweireld (6) : le défenseur belge a eu du travail ce soir, la faute notamment au placement de Trippier. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a essayé de faire ce qu’il pouvait. Auteur d’une belle couverture (14e), il a cependant été pris par le dribble de Tadic sur une occasion très chaude de l’Ajax (30e). Au retour des vestiaires, il a retrouvé des couleurs, avec notamment un retour important sur De Jong (90e+1).

- Vertonghen (7) : malgré son coup reçu à la tête la semaine passée, l’international belge a tenu sa place ce soir. Mais comme toute la défense londonienne, il a souffert avant de se reprendre. S’il n’a rien pu faire sur les deux réalisations adverses, il a sorti coup-franc dangereux (21e). Dans le deuxième acte, il a eu chaud face à Ziyech (63e, 79e) mais n’a pas tremblé. Et après une intervention sur Tadic (80e), il a failli endosser le costume de sauveur de Tottenham sur une double tentative où il a touché la barre transversale (87e) ! Finalement, Lucas Moura s’en est chargé.

- Rose (7,5) : titulaire au poste de latéral gauche, l’Anglais a plutôt bien tenu ses adversaires dans son couloir en première période. La preuve, les Lanciers sont quasiment passés à chaque fois de l’autre côté. Il a continué son bon travail après la mi-temps. Averti à la 76e minute, il a ensuite joué avec épée de Damoclès au-dessus de la tête, et Mauricio Pochettino n’a pas pris de risques en le remplaçant par Davies (83e).

- Sissoko (6) : de retour dans le onze de départ sur la scène européenne, l’international français a touché beaucoup de ballons, lui qui a fait la transition entre les deux lignes. Avec ses coéquipiers, il a eu du mal en première période avant de hausser le ton au retour des vestiaires, comme toute son équipe. Défensivement, il n’a cependant pas pu intervenir à son aise suite à son carton jaune reçu en début de match (16e). C’est lui cependant qui a envoyé le dernier ballon devant la surface néerlandaise.

- Wanyama (4,5) : face aux milieux adverses, l’international kényan a souffert. S’il a dans un premier temps réalisé une belle intervention sur une tentative adverse (3e), il a ensuite eu du mal à contenir les Lanciers, réalisant de nombreuses fautes. Touché légèrement au genou, il a été remplacé à la pause par Llorente (note : 7,5). Comme souvent, l’attaquant espagnol a fait très mal à la défense adverse, notamment avec son jeu de corps. Dos au but, il a souvent joué en remise, et il a buté sur Onana juste avant le deuxième but de Lucas Moura (59e).

- Alli (8) : la soirée a très mal débuté pour lui. Sur le corner adverse, il n’a en effet pas pu intervenir devant De Ligt (5e). Mais c’est quasiment le seul point noir... Il est en effet monté en régime dans cette rencontre avant d’être décisif après la pause. Auteur d’une frappe sortie par Onana (54e), il a ensuite bien négocié la contre-attaque pour trouver Lucas Moura (55e). Un peu moins en vue ensuite, il a réalisé le geste juste sur la dernière action pour réaliser une deuxième passe décisive pour le Brésilien.

- Eriksen (7,5) : placé en numéro 10 dans cette rencontre, l’international danois n’a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent durant les 45 premières minutes, même s’il a tenté sa chance devant Onana (24e). Et comme toute son équipe, il s’est transformé au retour des vestiaires. Balle au pied, il a organisé le jeu des Spurs comme il sait si bien le faire. Même si on ne l’a pas autant vu que certains joueurs, il a été précieux au milieu.

- Lucas Moura : voir ci-dessus

- Son (6,5) : décisif lors des quarts de finale de Ligue des Champions, le Sud-Coréen n’a pas trouvé le chemin des filets ce soir mais a beaucoup tenté, avec notamment un poteau peu de temps après l’ouverture du score (6e). Auteur d’une double-tentative derrière (22e), le joueur de 26 ans n’a pas baissé les bras. Il a terminé son match avec une frappe juste au-dessus (87e). Il n’a donc pas marqué mais a pesé sur la défense adverse du début à la fin du match.