La nouvelle avait secoué le monde du football en novembre dernier. Les Football Leaks avaient ainsi révélé que plusieurs grands clubs européens, parmi lesquels on retrouvait notamment le Real Madrid, la Juventus de Turin, le Bayern Munich ou encore Manchester City, souhaitaient créer une Super Ligue européenne, sans demander l’avis de l’UEFA. Cette dernière avait réagi par la voix de son président, Aleksander Ceferin, indiquant que « cette Super Ligue ne verra jamais le jour. C’est en quelque sorte une fiction ou un rêve ».

Même si elle pourrait n’être qu’une pure fiction, elle permet toutefois aux grands clubs de mettre la pression sur l’instance européenne du football, qui se retrouve alors obligée de céder à leurs demandes, comme lors du changement de formule de la C1 opéré en février 2018, qui a avantagé les clubs du big 4 européen (Angleterre, Espagne, Italie et Allemagne).

Des rencontres de C1 le week-end ?

C’est dans ce cadre-là que l’UEFA et l’ECA vont se réunir ce mardi en Suisse, comme l’a révélé The Wall Street Journal. Ce meeting, secret à l’origine, permettra aux deux associations d’évoquer ensemble l’avenir de la Ligue des Champions, qui pourrait connaître un nouveau bouleversement dans les années à venir. L’UEFA pourrait de nouveau accorder des privilèges aux grands clubs pour que ceux-ci continuent de jouer la Ligue des Champions.

Le quotidien américain indique qu’un système de promotion-relégation, à travers des super groupes, pourrait être mis en place dans la nouvelle formule de la C1, avec également l’instauration de matches le week-end. Les droits TV seraient aussi en négociations, avec encore plus de bénéfices réclamés par les gros clubs, notamment par Andrea Agnelli, président à la fois de la Juventus de Turin et de l’ECA.

La Liga est contre ce projet

Ces changements, s’ils ne sont pour l’instant que des hypothèses et pourraient être effectifs au minimum en 2021, toujours selon The Wall Street Journal, ne manqueront pas de faire réagir en Europe, que ce soit au niveau des clubs « mineurs » ou des responsables de ligues. Le très médiatique Javier Tebas, président de la Ligue espagnole, s’est déjà dressé contre un tel projet, critiquant notamment l’idée de décaler les rencontres le week-end, qui serait très problématique pour les championnats nationaux. Il a également regretté que ces discussions entre l’UEFA et l’ECA se fassent à huis clos.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10