Sans réelle surprises, le Real Madrid a écrasé une faible équipe du Legia Varsovie (5-1). Dès le coup d’envoi de la rencontre, les Merengues affichaient leur supériorité et se ruaient à l’attaque. Mais les Polonais, très en difficulté dans leur championnat, avaient pourtant des arguments à faire valoir. La preuve avec ces deux grosses occasions et un poteau qui a sauvé Navas sur une frappe de Odjidja-Ofoe (12e) ! Gareth Bale lui, ne tremblait pas, et après une belle action individuelle côté droit, il plaçait une belle frappe imparable pour le portier du Legia (1-0, 15e). Marcelo doublait rapidement la mise, d’une frappe déviée par un défenseur qui s’est logée au fond des filets (2-0, 19e). Le but ne sera d’ailleurs pas accordé au Brésilien. Radovic réduisait la marque sur pénalty (2-1, 21e), mais inutile de se faire des espoirs côté polonais. Asensio y allait de son but après un service de CR7 pour son premier match en LDC (3-1, 38e). Les Espagnols avaient considérablement baissé le rythme, mais Lucas, après un bon ballon de Morata, voulait aussi se mêler à la fête (4-1, 68e). Dans la foulée, le n°21 allait être à la finition, après une nouvelle passe décisive de Cristiano Ronaldo (5-1, 84e). Le Real Madrid reste donc deuxième de la poule, Dortmund affichant une meilleure différence de buts.

La tâche s’annonçait compliquée pour Monaco avec ce déplacement en Russie, sur les terres du CSKA. En tête de leur groupe avant le coup d’envoi, les hommes de Leonardo Jardim ont eu énormément de mal à inquiéter les Moscovites. Coup du sort, c’est Lacina Traoré, prêté au CSKA par Monaco, qui a été le bourreau du club du Rocher, donnant l’avantage aux siens à la 37e minute. Les Monégasques n’ont pas réussi à revenir au score... jusqu’à la 87e minute ! Après une succession de situations chaudes dans la surface rivale, Bernardo Silva expédiait le ballon au fond des filets (87e) ! Un bon coup, puisque les Monégasques restent en tête du groupe, profitant du résultat de l’autre match du groupe, opposant le Bayer Leverkusen à Tottenham. Les deux équipes se sont partagé les points (0-0), malgré une domination allemande. Chicharito manquait par exemple l’immanquable juste devant les cages, et Lloris sauvait sur sa ligne (48e) ! Le Français a d’ailleurs été décisif à plusieurs reprises dans la rencontre et a permis aux siens de conserver la deuxième position de ce groupe E.

Dortmund a eu chaud !

C’était peut-être la plus belle affiche de la soirée. Le Borussia Dortmund l’a emporté 2-1 face au Sporting Portugal. La rencontre a rapidement tourné en faveur des Allemands, contre le cours du jeu, avec une ouverture du score signée Aubameyang (10e). Mais peu à peu, les Lisboètes se rebellaient, et Burki devait être décisif à plusieurs reprises, pendant qu’Aubameyang était à deux doigts de signer un doublé (34e) après un bon centre de Dembélé. Et c’est bien Weigl qui allait marquer le prochain but de la partie, avec une superbe action individuelle qui a terminé en frappe parfaite (43e). En deuxième période, sur un coup-franc direct dans la surface, Bruno Cesar réduisait l’écart (67e). Dès lors, les Lisboètes ont enchaîné les occasions dans la surface allemande mais ne sont pas parvenus à revenir. De son côté, Leicester a disposé du FC Copenhague sans trop de soucis (1-0). Après une entame équilibrée, les Foxes allaient prendre le dessus. Une domination concrétisée par un but peu avant la pause. Sur une remise de la tête de Slimani pour Mahrez, l’Algérien, d’un bel extérieur du pied, crucifiait le portier rival (40e). Les champions d’Angleterre en titre ont eu de nouvelles occasions mais n’en ont pas profité, et Schmeichel a même du effectuer une parade décisive à la 90e. Ils continuent leur parcours parfait en Europe avec trois victoires en autant de rencontres.

Dans un stade de Zagreb à huit clos, Séville se devait de l’emporter contre une équipe au bilan catastrophique en Europe : 2 défaites en 2 matchs, 7 buts encaissés, 0 buts inscrits. Et c’est chose faite, avec cette victoire 1-0. Le but andalou s’est cependant fait attendre malgré une supériorité écrasante. Après un centre de Mariano, l’ancien de l’OM coupait au premier poteau pour l’expédier au fond des filets (37e). Suite à cette courte victoire, Séville reste deuxième, à égalité de points avec la Juventus et déjà 4 points d’avance sur Lyon. Enfin, Porto a arraché la victoire en toute fin de rencontre face à Bruges (2-1) ! Les Belges étaient passés devant en début de rencontre via Jelle Vossen (12e). Les deux équipes se procuraient ensuite plusieurs opportunités chacune, mais c’est bien Porto qui égalisera. Layun remettait ainsi les siens dans le bain avec une superbe frappe de l’extérieur (69e). Et dans le temps additionnel, André Silva transformait un pénalty pour offrir la victoire aux Portugais qui se hissent à hauteur de Copenhague à la 3e place du groupe avec 4 points.

Les résultats du soir

Groupe E

- Bayer Leverkusen 0 - 0 Tottenham Hotspur

- CSKA Moscou 1 - 1 Monaco
Lacina Traoré (34e) - Bernardo Silva (87e)

Groupe F

- Real Madrid 5 - 1 Legia Varsovie
Bale (16e), Jodlowiec csc (20e), Asensio (37e), Lucas Vazquez (68e), Morata (84e) - Radovic (22e)

- Sporting CP 1 - 2 Borussia Dortmund
Bruno Cesar (67e) - Aubameyang (9e), Weigl (43e)

Groupe G

- Club Brugge 1 - 2 FC Porto
Vossen (12e) - Layun (69e), Andre Silva (90e+2)

- Leicester City 1 - 0 FC Copenhague
Mahrez (40e)

Groupe H

- Dinamo Zagreb 0 - 1 Séville
Nasri (37e)

- Olympique Lyonnais 0 - 1 Juventus
Juan Cuadrado (76e)
Retrouvez les notes de la rencontre sur le site d’ici quelques instants.