Que cette défaite va faire mal du côté du Paris SG. Les Parisiens, avec un sacré avantage (4-0) au coup d’envoi de la rencontre, se sont finalement inclinés sur le lourd score de (6-1), manquant donc la qualification pour les quarts de finale de la Ligue des Champions. Présent en zone mixte après la rencontre, Nasser Al-Khelaïfi, président du club parisien, est évidemment apparu marqué et extrêmement déçu.

« On n’a pas joué en première mi-temps. Après avoir gagné 4-0 à l’aller, perdre 6-1 au retour, c’est très difficile à accepter, mais on n’a pas le choix. Après notre victoire de l’aller, l’objectif d’aller en quarts de finale était légitime, mais on sait que dans le foot, ça ne veut rien dire. On a essayé de faire le maximum. On n’a pas réussi à se qualifier mais on va continuer. Prendre trois buts en sept minutes, alors qu’on étai à la 88e minute, c’est très dur, c’est un cauchemar », a expliqué le dirigeant parisien.

La pire désillusion de son mandat

Sonné et groggy, le patron de l’écurie de la capitale a même avoué qu’il s’agissait de la pire défaite depuis le début de son mandat. « Oui, c’est la plus grande désillusion depuis que je suis à Paris. Ce soir, c’est encore plus dur que Chelsea il y a trois ans (élimination en quarts de finale sur un but de Demba Ba en fin de match) », a-t-il avoué. Un constat terrible pour le décideur francilien, qui a tout de même voulu essayer de rester positif.

« On va rester calme. Je suis sûr que cette défaite nous rendra plus forts. On est déçu, évidemment, mais on veut continuer à donner beaucoup de motivation pour continuer à construire ce projet. Même si ce n’est pas facile... », a-t-il conclu, avant de quitter les travées du Camp Nou la mine grave. Un message de remobilisation qui mettra sans doute du temps à passer tant le PSG a vécu un cauchemar à Barcelone ce mercredi...