Le but inscrit par Moussa Dembélé dès la première minute de jeu a, un court instant, laissé penser que le Celtic allait pouvoir tenir tête au Paris Saint-Germain. Et puis Neymar s’est chargé de rappeler aux Écossais qu’il est le bourreau préféré des Bhoys en Ligue des Champions. Auteur d’un doublé (Neymar a marqué lors de ses 5 matches de LdC cette saison) et d’une passe décisive avant même la demi-heure de jeu, le numéro 10 du PSG affiche une statistique assez impressionnante face au Celtic. Avec le Barça et Paris, l’international auriverde est tout simplement impliqué sur 13 buts inscrits.

Auteur de 6 réalisations (3 avec Paris, 3 avec le Barça) et de 7 passes décisives, Neymar est un véritable cauchemar pour les Britanniques. Sa prestation de mercredi soir a également été l’occasion pour faire taire (encore une fois) ses détracteurs (français et espagnols) lui prêtant des difficultés à s’adapter à sa nouvelle équipe et à se sentir heureux dans la capitale. Recruté pour faire franchir un cap aux Rouge-et-Bleu en Ligue des Champions, Neymar répond parfaitement sur le terrain, en attendant les matches couperets à partir de mars prochain.

Daniel Alves pas surpris

Deuxième meilleur buteur de la compétition (6 buts), derrière Cristiano Ronaldo (8 réalisations) et à égalité avec Wissam Ben Yedder, Harry Kane et Edinson Cavani, l’ancien Blaugrana est aussi le meilleur passeur de l’épreuve (4 offrandes), devant Kylian Mbappé (3). Il est devenu le deuxième meilleur buteur brésilien de l’histoire de la C1, à égalité avec Rivaldo (27 réalisations), derrière Kaka (30 unités). De quoi ravir son entraîneur Unai Emery. « Neymar ? C’est extraordinaire. On veut qu’il soit sur le terrain et lui aussi, il est content sur le terrain, il profite et fait profiter les autres joueurs, les supporters... Il y a quelques matches où il est arrêté pour différentes raisons mais quand il est bien, qu’il a la mentalité, qu’il est en bon état physique, il peut jouer », a déclaré l’Espagnol en conférence de presse.

Une satisfaction partagée par un Daniel Alves pas étonné par le rendement de son ami. « Il est ici pour ça. Ce n’est pas une surprise pour moi. Il a été recruté pour faire des différences. Il a été recruté pour que les gens, quand ils achètent leur billet, voient le meilleur de lui, mais de nous aussi. C’est ce que nous faisons chaque jour : nous préparer pour donner le meilleur de nous-mêmes pour les personnes qui viennent admirer le PSG. Je me répète, ce n’est pas une surprise parce qu’il vient ici pour faire des différences ». Brillant lors de la phase de poules, Neymar, qui est venu à Paris pour sortir de l’ombre de Lionel Messi, aura à cœur de faire mieux dans le money-time au printemps prochain.