Le temps des célébrations est bel et bien terminé du côté du stade Santiago Bernabeu. Encensés de toutes parts après leur incroyable doublé Liga-Ligue des Champions, les hommes de Zinedine Zidane sont aujourd’hui dans le dur. Certes, les Merengues n’ont plus perdu depuis la claque reçue à Wembley face à Tottenham (3-1) le 1er novembre dernier, mais les joueurs madrilènes n’affichent pas vraiment une sérénité à toute épreuve. La faute à de grosses défaillances.

La première est bien évidemment offensive avec un duo Ronaldo-Benzema pointé du doigt en raison de son incroyable inefficacité (4 buts à eux deux en Liga). La deuxième est défensive. Déjà obligé de remanier sa défense contre le Borussia Dortmund, Zidane ne cesse de voir son infirmerie se remplir. Juste avant son match de Ligue des Champions, le Real Madrid a dû écarter au dernier moment Jesus Vallejo victime de douleurs musculaires. La suite ? Raphaël Varane a quitté ses partenaires avant la mi-temps (38e), touché à la jambe gauche. Résultat : le secteur défensif madrilène est décimé.

Une très mauvaise nouvelle en vue du week-end. Quatrième du championnat espagnol, à huit longueurs du FC Barcelone, Madrid reçoit un FC Séville qui le talonne au classement (5e, à égalité de points). Autant dire, un match que les Merengues ne doivent surtout pas perdre. Or, pour ce choc, Zidane a confirmé hier que Varane et Vallejo ne seront pas disponibles. Ajoutez à cela, les suspensions de Sergio Ramos et de Daniel Carvajal et vous obtenez une défense où seuls Achraf Hakimi, Nacho, Marcelo et Theo Hernandez seront aptes ! Et parmi ces joueurs, seul Nacho (voire Marcos Llorente) est censé pouvoir dépanner dans l’axe de la défense...