« On connait ses qualités, il a été bon ce soir. C’est lui qui les remet dans le match. C’est comme ça. » Assailli de questions au sujet de Kylian Mbappé dès lundi en conférence de presse, Zinedine Zidane s’est incliné face au talent de l’attaquant du Paris SG au micro de RMC Sport au sortir du nul concédé à domicile par son Real Madrid (2-2, 5e journée de Ligue des Champions). L’international tricolore, auteur de la réduction du score parisienne, n’a pas livré sa meilleure prestation mais il a néanmoins montré que Thomas Tuchel pouvait compter sur lui.

Certes, tantôt à droite, tantôt à gauche, il n’a pas toujours fait les bons choix balle au pied (72% de passes réussies). Souvent pris à deux, il a même parfois eu tendance à forcer certains gestes. Mais il n’a jamais baissé les bras et a créé des situations dangereuses pour les siens dans une soirée collectivement compliquée (des centres pour Mauro Icardi aux 12e et 30e, un tir repoussé par Thibaut Courtois à la 36e et une frappe trop croisée dans le temps additionnel 90e+2). Mieux, on l’a aussi vu défendre, avec des retours inspirés aux abords de sa surface (38e, 42e).

Le bel accueil du Bernabeu

Une palette qui a sans doute plu au public du Santiago Bernabéu, qui espère le voir revêtir la tunique blanche dans un avenir plus ou moins proche. Déjà cet été, lors de la présentation officielle d’Eden Hazard, le nom de l’ancien Monégasque avait été scandé. Ce mardi soir, à l’annonce des compositions de départ, le n° 7 a massivement été applaudi, quand tous les autres Parisiens - Keylor Navas mis à part - étaient sifflés, notamment Neymar. Les socios merengues ont retenu leur respiration sur l’un de ses démarrages côté gauche face à Dani Carvajal, soulagés de voir que son centre ne donnait finalement rien (72e).

À l’issue de la rencontre, tout le monde souhaitait avoir la réaction de l’intéressé. Les médias espagnols et étrangers massés en zone mixte attendaient avec impatience une réaction suite au résultat du soir mais espéraient surtout pouvoir lui poser une question sur l’intérêt - réciproque ? - que lui portent le Real Madrid et Zinedine Zidane. Sourire aux lèvres, Kylian Mbappé a esquivé, accordant simplement un selfie à une consœur étrangère. Insaisissable, comme souvent sur le terrain. Pas de quoi calmer les ardeurs madrilènes.