Gilles Hampartzoumian fait partie des meubles de l’AS Cannes. Avec son club formateur, il a tout connu, l’accession en division 1, la Coupe d’Europe, jusqu’à la rétrogradation en division 2 en 1998.

Meurtri par un genou récalcitrant (touché à six reprises), l’arrière latéral droit rugueux sera forcé de stopper sa carrière professionnelle à l’issue de cet exercice, et connaîtra quelques expériences chez les amateurs à l’US Marseille Endoume Catalans (98-00), et à Cagnes sur mer (2000-2002)

Le Marseillais âgé de 39 ans aujourd’hui, disparaît ensuite de la circulation avant d’effectuer son grand retour sur la scène médiatique en 2006 dans le... Cinéma.

En effet, il participe au tournage du film “Une équipe de rêve”, en compagnie d’autres anciens de la Bocca tels que, Zinedine Zidane, Jean Fernandez, Guy Lacombe...

Il est actuellement sans occupation, en dehors du grand projet qu’il compte mener en 2008, quitter Cannes sa ville d’adoption pour retrouver sa cité de naissance et de coeur, Marseille « Je vais sûrement quitter Cannes. C’est bidon comme ville. Y a une rue ici, le Carlton et voilà. Tous les mois on a un congrès. Un coup c’est le cinéma, un autre c’est la coiffure, je préfère Marseille », a-t-il confié au magazine So Foot (février 08).

Hampartzoumian reste néanmoins un témoin avisé de l’actualité sportive, et ne manque pas de donner son avis critique sur certains joueurs, quand bien même ils sont internationaux « Quand je vois des mecs comme Clerc... Mais moi des Clerc j’en avais un dans chaque jambe. En qualités intrinsèques, j’étais aussi fort que Thuram. Mais attention, je ne veux pas me comparer à lui » poursuit-il.

L’ancien pro trouve certainement son bonheur dans cet anonymat, très loin de toutes les turpitudes du football professionnel.