L’été dernier, alors que tous les observateurs attendaient de voir le Paris Saint-Germain casser sa tirelire pour engager le remplaçant de Zlatan Ibrahimovic, le club de la capitale a finalement réalisé son transfert le plus coûteux avec l’arrivée d’un habitué de la Ligue 1 : le milieu de terrain polonais Grzegorz Krychowiak (26 ans) arraché au FC Séville contre une trentaine de millions d’euros. Débarqué dans la capitale avec l’étiquette de recrue désirée par Unai Emery, l’ancien Rémois n’en a pas pour autant profité pour bénéficier d’une place de titulaire immédiate au sein du onze de départ parisien (6 titularisations en 19 journées de Ligue 1).

Une situation que l’ex-Sévillan s’attendait à vivre. « Quand Grzegorz a choisi le PSG, il savait très bien la difficulté que cela représentait. Il savait qu’il y avait plusieurs joueurs capables de jouer à son poste donc il était préparé à se battre. Bien sûr qu’il voulait jouer plus de matches, et maintenant il se concentre à 100% sur ce combat », nous a indiqué le frère et agent du néo Parisien, Krysztof Krychowiak. Conscient de la forte concurrence existant dans l’entrejeu rouge-et-bleu (Motta, Rabiot, Verratti, Matuidi entre autres), l’international polonais s’attendait-il pour autant à devoir patienter jusqu’au 9 septembre et la réception de Saint-Étienne (1-1) pour connaître ses premières minutes sous ses nouvelles couleurs ? « Je ne suis pas sûr qu’il en ai parlé, mais l’Euro a duré longtemps pour la Pologne (éliminée en quart de finale par le Portugal, ndlr) donc Grzegorz était fatigué après ce tournoi. Ensuite il a dû attendre de mieux connaître l’équipe, de mieux se sentir (au sein du club). Il a dû être patient », a expliqué son représentant.

Krychowiak bien décidé à se battre, mais...

Officiellement, pas de panique donc pour le clan Krychowiak, même si, à l’heure où le mercato hivernal bat son plein, son agent nous a confirmé que des écuries se sont bien renseignées à son sujet. « Quelques clubs que je ne peux citer m’ont appelé pour connaître la situation de Grzegorz. Il veut jouer. Il veut sentir que le PSG croit en lui et se battre pour sa place et faire son travail. » Bien décidé à tout donner pour espérer renverser la tendance, Grzegorz Krychowiak risque cependant d’avoir du mal à repartir pour une saison similaire si rien ne change. Car une mise au point sera inévitable d’après son agent.

« Il ne regrette pas son transfert au PSG. C’est un grand club et une grosse opportunité qui s’est présentée à lui. Il est heureux de pouvoir jouer dans ce club. Il a disputé seize matches (toutes compétitions confondues, ndlr) avec Paris cette saison. Ce n’est peut-être pas énorme, mais c’est normal dans ce genre de club où la concurrence est grande. Il reste concentré sur son travail et sur les opportunités de temps de jeu qui lui seront données. Nous savons tous que, pour le moment, ce n’est pas la saison parfaite pour Grzegorz. Il ne peut pas être satisfait. À la fin de cette saison, nous rencontrerons les dirigeants et nous nous assiérons autour d’une table pour discuter et connaître leur point de vue sur sa situation et leurs plans pour lui. Si le PSG voudra encore de Grzegorz et si Grzegorz voudra encore du PSG. » Le rendez-vous est pris.