> > Entretien avec... Kevin Bru : « Accéder à un club de Ligue 1 »

Entretien avec... Kevin Bru : « Accéder à un club de Ligue 1 »

Publié le :

Par :

Milieu de terrain formé à Rennes, Kevin Bru évolue désormais à Istres, avec qui il est l'auteur d'une bonne saison. Pour Foot Mercato, le joueur revient sur son parcours, sa saison, et évoque son avenir.

  • A+
  • A-
Kevin Bru se livre pour FM
Kevin Bru se livre pour FM
©Maxppp

Foot Mercato : Tout d’abord, pourriez-vous nous raconter votre parcours ?

Kevin Bru : J’ai commencé au PFC, dès l’âge de 6 ans. Ensuite, j’ai intégré l’INF Clairefontaine, j’ai joué un an pour Clairefontaine, et j’ai signé mon premier contrat stagiaire à Rennes. Ensuite, j’ai signé pro à 17 ans au Stade Rennais, avant d’être prêté à Châteauroux et Clermont. Ensuite, je suis reparti pour six mois à Rennes avec Frédéric Antonetti, et j’ai rompu mon contrat. J’ai signé deux ans à Dijon, j’ai fait l’année de la montée mais je suis parti au mercato. J’ai signé deux ans à Boulogne-sur-Mer et là, cette année, je suis à Istres en Ligue 2.

FM : Ce contrat pro à Rennes, grand club formateur français, constituait-il une étape majeure pour vous ?

KB : Oui, c’était très important. Je jouais dans les équipes de jeunes en étant surclassé à Rennes, j’étais en équipe de France. J’étais content de signer dans mon club formateur et de faire quelques apparitions en pro. Après, bon, ça ne s’est pas pasé comme je l’aurais voulu, je n’ai pas beaucoup joué. Mais j’ai quand même fait mes débuts en pro à Rennes, j’ai apprécié mes années passées là-bas.

FM : Vous n’avez pas eu énormément de temps de jeu à Rennes. Comment l’expliquez-vous ?

KB : Tout avait bien commencé. Je n’avais pas encore signé pro que je m’entraînais déjà avec les pros et que j’étais sur le banc. Mais ensuite, j’ai eu beaucoup de pépins physiques, et ça m’a freiné dans ma progression. J’étais jeune, d’autres ont pris la place et ont su saisir leur chance.

FM : Cela vous laisse-t-il un goût d’inachevé ?

KB : Oui, un petit peu. C’est mon club formateur, j’aurais voulu montrer ce que j’étais capable de faire. Maintenant, je suis passé à autre chose.

FM : Vous êtes donc maintenant à Istres. Disposiez-vous d’autres contacts au moment de signer au club ?

KB : Oui. J’avais des contacts avec des clubs de Ligue 2 et des clubs de Ligue 1 mais qui me disaient d’attendre. Mais j’avais envie de faire une saison pleine en Ligue 2, chose que je n’avais pas fait à cause des blessures ou des choix de l’entraîneur. Là ça se passe bien, il y a un bon staff, un bon club.

FM : Que pourriez-vous nous dire justement sur ce club ?

KB : C’est un club avec un très bon état d’esprit, c’est ce qui m’a surpris à mon arrivée, parce que je n’avais jamais été dans un club du Sud. Ce n’est pas un club avec beaucoup de moyens, mais tout le monde travaille pour tirer dans le même sens, c’est ça qui est bien.

FM : Quel bilan faîtes-vous de votre saison jusque-là ?

KB : On va dire que j’étais venu à Istres pour faire une saison pleine, et pour l’instant ça se passe plutôt bien puisque je suis systématiquement titulaire. C’est une saison assez bonne, on va essayer d’assurer le maintien rapidement. On était bien en première partie de saison, la deuxième partie est un peu plus difficile.

FM : Comment expliquez-vous les difficultés rencontrées dans cette deuxième partie de saison ?

KB : Peut-être qu’on s’était un peu reposé sur ce qu’on avait fait dans la première partie de saison. On pensait que ça allait se faire tout seul, et on avait oublié l’état d’esprit qu’on avait dans la première partie de saison. Là, depuis quelques matches, on a retrouvé un groupe.

FM : À titre personnel, pensez-vous qu’il s’agit là de votre saison la plus aboutie ?

KB : Oui, je n’avais jamais fait une saison pleine. Même si bon, ce n’est pas fini, mais j’espère que ça va bien se terminer. Pour l’instant, ça se passe bien.

FM : Découvrir enfin la Ligue 1, cela vous titille-t-il ?

KB : Je pense que tout joueur aspire à jouer en Ligue 1. Moi, j’ai connu ça brièvement avec Rennes, et c’est autre chose que la Ligue 2. Je fais tout pour essayer d’accéder à un club de Ligue 1, que ce soit en France ou à l’étranger. On verra ce qui se passera en fin de saison, je me concentre déjà sur ce que j’ai à faire ici.

FM : Clairement, si un club de Ligue 1 se manifestait, cela serait-il votre priorité ?

KB : Oui, c’est le but de ma venue ici. Je veux me refaire une santé et voir après. Maintenant, si ça ne se fait pas, ce n’est pas grave, j’essayerai de faire une aussi bonne saison avec le club.

FM : Votre frère Jonathan Bru, que nous avions interrogé dans le cadre de notre rubrique consacrée aux Français du bout du monde, évolue désormais en Australie. Quel regard portez-vous sur son aventure là-bas ?

KB : Je l’ai pratiquement tous les jours au téléphone. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il est dans l’un des plus grands clubs d’Australie. Il y a beaucoup de moyens là-bas, ils ont un stade de 45 000 places, souvent rempli, avec des infrastructures dignes des clubs de Ligue 1, de bonnes conditions de vie. Ils sont troisièmes je crois, il va faire les play-offs, tout se passe bien.

FM : Ce genre d’expériences pourrait-il vous plaire ?

KB : Dans l’immédiat, j’aspire à autre chose. Après, on ne sait jamais, on ne sait pas ce que l’avenir nous réserve. Pour l’instant, le but, c’est de trouver une D1 ou une D2 dans un championnat majeur. Après, on ne sait jamais, il y a de belles aventures à découvrir. Je ne fais une croix sur rien (rires).

Fiches joueurs
Kévin BruK. Bru12 Matches0 Buts
Fiches clubs
IstresIstresFRA
© Foot Mercato 2004-2014 - Nous sommes le 23/11/2014, il est 05H31 et vous consultez la page : Entretien avec... Kevin Bru : « Accéder à un club de Ligue 1 »