30 novembre 2019. À Stamford Bridge, Chelsea s’incline contre West Ham (0-1). Un match pour lequel Olivier Giroud était titulaire, lui qui a joué 71 minutes. Mais après cette rencontre, l’attaquant âgé de 33 ans a traversé un long tunnel, avant d’entrevoir la lumière en début de semaine. Après quatorze matches toutes compétitions confondues sans jouer la moindre minute (deux sur le banc, douze hors de l’équipe), l’international français (97 sélections, 39 buts) est entré en jeu lundi soir contre Manchester United (0-2). En une vingtaine de minutes, le principal concerné s’est illustré avec notamment un but, finalement refusé pour un hors-jeu.

Mais cette entrée en jeu a plutôt séduit Frank Lampard, l’entraîneur des Blues. Titulaire samedi contre Tottenham (sa troisième de la saison en Premier League, ndlr), Olivier Giroud a saisi sa chance. Séduisant dans le jeu, l’ancien Gunner a ouvert le score pour les Blues (15e) avant d’être impliqué dans le second, oeuvre de Marcos Alonso (48e). Suffisant donc pour lui redonner de la confiance après plusieurs mois difficiles. « Aujourd’hui, c’était important de répondre présent. Le coach m’a donné l’opportunité de montrer ma détermination et ma persévérance et j’ai essayé d’apporter ma pierre à l’édifice. Il y a eu beaucoup de bonnes choses même si tout n’était pas parfait. Bien sûr, ce but vient comme une cerise sur le gâteau pour moi », a expliqué le natif de Chambéry à l’issue de la rencontre sur Canal +.

Frank Lampard ravi pour Olivier Giroud

L’avant-centre tricolore a poursuivi : « ça fait beaucoup de bien, c’est beaucoup de bonheur et on a la victoire même si on s’est fait peur dans les cinq dernières minutes. À partir du moment où le coach m’a donné une opportunité, je l’attendais avec impatience, et j’ai eu l’occasion de prouver que j’étais prêt. (...) J’avais la volonté de continuer aujourd’hui pour aider l’équipe. Ç’a été le cas aujourd’hui, je suis l’homme le plus heureux. » Si Olivier Giroud vit un week-end radieux, Frank Lampard a aussi fait part de sa satisfaction. Forcément questionné sur la performance du Français en conférence de presse, le technicien anglais a analysé celle-ci.

« Je suis content. Nous devons prendre des décisions chaque semaine. Je suis ravi pour eux (Olivier Giroud et Marcos Alonso, ndlr) parce que ce sont des gars expérimentés et quand ils ne jouent pas régulièrement, ce n’est pas facile. (...) Oli’ est en forme mais vous pouvez voir que 70 minutes, c’était dur pour lui. Mais ce que vous obtenez avec Oli’, c’est de la qualité. Et vous connaissez ses qualités. Dans un match où je m’attendais à ce que Tottenham joue bas - et ç’a été le cas en première période - vous savez que vous pouvez le trouver et il peut ramener les joueurs autour de lui. (...) Ce n’est pas facile de faire des choix quand les gens ne jouent pas. Vous devez avoir confiance en leurs qualités professionnelles et les deux ont été au niveau, je suis donc ravi pour eux », a lâché l’ancien milieu de terrain.

L’Euro 2020 dans le viseur

À quelques semaines de la trêve internationale du mois de mars, durant laquelle l’équipe de France affrontera l’Ukraine (27/03) et la Finlande (31/03), Olivier Giroud revient donc sur le devant de la scène. Une performance contre Tottenham qui ne devrait donc pas passer inaperçue même si désormais, il va falloir enchaîner. Et bien évidemment, le joueur formé à Grenoble vise l’Euro 2020 avec les Bleus. « Il ne reste même pas trois mois avant la fin du championnat. L’objectif, il est là (le prochain Euro, ndlr). Atteindre les objectifs avec Chelsea, finir dans les 4 premiers, pourquoi pas troisième et moi personnellement bien sûr, c’est de jouer un maximum de matches, avoir du temps de jeu, pour pouvoir être prêt pour l’Euro », a lâché Olivier Giroud sur RMC Sport.

Reste désormais à savoir si l’attaquant français sera convoqué pour la compétition estivale. « Olivier est un joueur important pour nous, il le prouve sur le terrain. La situation n’a malheureusement pas évolué en sa faveur depuis le dernier stage. Il est là parce que j’ai confiance en lui et par rapport à ce qu’il a fait avant. Évidemment, il le sait bien que pour le mois de mars, j’espère que sa situation en club sera meilleure. Il a besoin de temps de jeu même si je sais qu’il faut tout ce qu’il faut. Il a besoin comme tous les joueurs d’avoir une activité plus importante », avait lâché Didier Deschamps en novembre dernier avant les matches face à la Moldavie (2-1, un but d’Olivier Giroud) et l’Albanie (2-0). Il ne reste donc plus qu’à enchaîner.